Afficher les éléments par tag : tence

(Publi-reportage) L’agence d’intérim Iziwork a décidé de venir chaque matin du mois de mai à Tence. Rencontrez les recruteurs et les offres d’emploi disponibles à proximité.

Iziwork a choisi de se déplacer au plus près des candidats. A l’heure où le prix du carburant s’envole, l’agence d’intérim 2.0, qui dispose de recruteurs et d’entreprises partenaires en Haute-Loire, sur le Haut-Lignon et le Pays de Montfaucon (Montfaucon, Dunières, Montregard, Le Chambon-sur-Lignon) va donc s’installer à Tence chaque mardi martin.

Intérim, CDI, jobs d’été…

Pendant tout le mois de mai, le mardi de 8 h 30 à 13 heures, jour de marché hebdomadaire, il sera ainsi possible de rencontrer les recruteurs à la Maison Chatiague, sur la place du Chatiague. « Aujourd’hui, l’intérim est un tremplin vers l’emploi. Nous disposons d’offres pour du travail temporaire, mais aussi des CDI, sur des emplois réclamant des qualifications ou des postes sans qualification », détaillent Cindy Chalmandrier et Jessica Guerra, les recruteuses d’Iziwork en Haute-Loire.

Et quelques semaines avant l’été, ce sera aussi l’occasion de prendre connaissance des jobs d’été possible pour les étudiants.

Contacts

Cindy Chalmandrier au 07 80 97 82 10 ou cindy.chalmandrier@iziworkpartners.com

Jessica Guerra au 06 60 63 53 79 ou jessica.guerra@iziworkpartners.com

Site internet : https://www.iziwork.com/fr

Publié dans Haut-Lignon

(Publi-reportage) Duraplas, spécialisé dans la fabrication de cuves agricoles en plastique, s’est positionné sur un marché très porteur. Pour accompagner ce développement industriel, l’entreprise de Tence recrute sur des postes qualifiés mais fait confiance aussi aux débutants.

Duraplas continue son fort développement sur un marché très porteur. Ce fabricant de cuves plastiques pour le stockage et le transport d'eau, engrais et carburants (fioul, gasoil, GNR, AdBlue...) vend ses accessoires dans toute l’Europe grâce à sa filiale en Allemagne.

Campagne de recrutement : des postes qualifiés et non qualifiés

Afin d'accompagner cette croissance à deux chiffres, Duraplas se lance dans cette campagne pour répondre à des besoins en production qui ne cessent de s'accroître.

L’entreprise située sur la zone de Leygat à Tence recherche de nouveaux collaborateurs sur des postes qualifiés. Les offres d’emploi concernent des rotomouleurs et monteurs, des commerciaux itinérants sur toute la France et un ingénieur bureau d'études. Une formation spécifique aux métiers de Duraplas sera assurée en interne.

Duraplas a aussi besoin d’ouvriers pour participer à la production, même non qualifiés et sans expérience. Des offres en intérim qui peuvent rapidement se transformer en emploi pérenne.

Un management bienveillant

Pour favoriser ces recrutements, l’équipe dirigeante met en avant une mutuelle prise en charge à 100 %, un package salarial intéressant, un environnement de travail agréable (un bon accueil et une salle de pause agrémentée d'un baby-foot), et des valeurs revendiquées autour d’un management bienveillant favorisant le bien-être au travail : confiance, prendre soin, prise d’initiative, engagement.

Voir les offres : https://taleez.com/careers/duraplas

Publié dans Haut-Lignon

(Publi-reportage) Laetitia Cantalapiedra tient l’Atelier des lueurs, une boutique de bougies, encens et accessoires dans le bourg de Tence. Toutes les bougies sont fabriquées dans son atelier, en particulier les bougies sculptées, sa spécialité.

Offrez une bougie artisanale, originale, parfumée, sculptée, colorée à moins de 30 €. A Tence, Laetitia Cantalapiedra a créé l’Atelier des lueurs et partage sa passion de la bougie. « La bougie, c’est l’espoir, la chaleur du foyer. On prend ainsi soin de soi. La bougie, c’est la lumière dans la nuit, cela peut aussi avoir une dimension spirituelle. »

De l’artisanat d’art en bougie

Laetitia Cantalapiedra a fait de la bougie sculptée sa spécialité. Après avoir moulé la cire en paraffine, elle intervient au couteau pour sculpter le bâtonnet et le transformer en œuvre d’art colorée. « On est moins de dix en France à le faire. C’est une bougie vivante, qui coule, qui se creuse, qui se déforme ou pas. »

Pour les autres bougies, de la cire végétale européenne, plus qualitative, est utilisée. Et les parfums proviennent de Grasse, la capitale en la matière.

Une bougie surprise avec un bijou à l’intérieur

Dans l’Atelier des lueurs, vous avez le choix entre 9 parfums différents et régulièrement renouvelés, une dizaine d’encens différents, des bougies surprises renfermant aussi un bijou (pendentif, bracelet ou boucle d’oreille).

La boutique permet aussi de se fournir en accessoires, bougeoirs, photophores de toutes formes, notamment en forme de lotus.

De 4 à 32 €

Vous pouvez ainsi faire plaisir ou vous faire plaisir avec un budget maîtrisé, allant de 4 € à 32 €. Les bougies sculptées vont de 6 à 32 €, les parfumées de 8 à 32 €. « On peut aussi réaliser une bougie sur commande en s’appuyant sur un budget, des couleurs, un décor spécifique », fait savoir la commerçante.

Des ateliers et des démonstrations en 2022

Et à partir de janvier-février, il sera possible de participer à des ateliers de fabrication de bougie. Faites-vous connaître en boutique. Des démonstrations sont aussi réalisables, sur commande.

Infos pratiques

L’Atelier des lueurs, 21 rue d’Annonay, 43190 Tence

Mail : contact@latelierdeslueurs.fr

Facebook : https://www.facebook.com/atelierdeslueurs/

Instagram : https://www.instagram.com/l_atelier_des_lueurs/

Horaires

Ouvert le mardi, jeudi et vendredi de 9 h 30 à 12 heures et de 15 heures à 19 heures, le mercredi de 10 h 30 à 12 heures et de 15 heures à 19 heures, le samedi de 9 h 30 à 12 heures et de 14 heures à 19 heures, le dimanche pendant les vacances scolaires de 9 h 30 à 12 heures.

Publié dans Haut-Lignon

(Publi-reportage) Duraplas, spécialisé dans la fabrication de cuves agricoles en plastique, s’est positionné sur un marché très porteur. Pour accompagner ce développement industriel, l’entreprise de Tence recrute sur des postes qualifiés mais fait confiance aussi aux débutants.

Duraplas continue son fort développement sur un marché très porteur. Ce fabricant de cuves plastiques pour le stockage et le transport d'eau, engrais et carburants (fioul, gasoil, GNR, AdBlue...) vend ses accessoires dans toute l’Europe grâce à sa filiale en Allemagne.

Campagne de recrutement : des postes qualifiés et non qualifiés

Afin d'accompagner cette croissance à deux chiffres, Duraplas se lance dans cette campagne pour répondre à des besoins en production qui ne cessent de s'accroître.

L’entreprise située sur la zone de Leygat à Tence recherche de nouveaux collaborateurs sur des postes qualifiés. Les offres d’emploi concernent des rotomouleurs et monteurs, des commerciaux itinérants sur toute la France et un ingénieur bureau d'études. Une formation spécifique aux métiers de Duraplas sera assurée en interne.

Duraplas a aussi besoin d’ouvriers pour participer à la production, même non qualifiés et sans expérience. Des offres en intérim qui peuvent rapidement se transformer en emploi pérenne.

Un management bienveillant

Pour favoriser ces recrutements, l’équipe dirigeante met en avant une mutuelle prise en charge à 100 %, un package salarial intéressant, un environnement de travail agréable (un bon accueil et une salle de pause agrémentée d'un baby-foot), et des valeurs revendiquées autour d’un management bienveillant favorisant le bien-être au travail : confiance, prendre soin, prise d’initiative, engagement.

Voir les offres : https://taleez.com/careers/duraplas

Publié dans Haut-Lignon

(Publi-reportage) Le magasin Carrefour Market de Tence lance un nouveau service : la livraison de courses à domicile. A cette occasion, un jeu concours peut vous permettre de gagner un an de livraison de courses.

Tristan Chavanon, le responsable de Carrefour Market de Tence, évoque ce nouveau service.

Un an après l'ouverture de votre Drive, vous passez à l'étape supérieure avec la livraison à domicile...

Oui nous avons ouvert le Drive il y a un an déjà et c'est un énorme succès. Nous sommes, c'est vrai, bien aidés par la crise sanitaire. On voit qu'on a une réelle attente de nos clients de pouvoir faire leurs courses plus rapidement et de façon plus sûre. Proposer la livraison à domicile s'inscrit dans cette logique.

C'est un projet que vous avez en tête depuis longtemps ?

Oui depuis l'ouverture du Drive. Ça s'inscrit dans une suite logique. La question est de savoir comment ce service va être accueilli par nos clients. La livraison à domicile est aujourd'hui encore réservée aux grandes villes. Mais nous croyons aussi que ça peut marcher chez nous. Nous avons une population de seniors qui ne souhaitent pas se déplacer en magasin pour plusieurs raisons : difficulté à porter les choses lourdes (packs d'eau par exemple) ou peur de rentrer en contact avec beaucoup de monde, le manque de temps...

C'est un service qui est réservé aux seniors !? 

Non pas du tout. Tout le monde peut l'utiliser. Avec ma compagne cependant, nous avons choisi d'appliquer une gratuité totale du service pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes à mobilité réduite. Pour les autres, nous demandons une participation de 8 euros pour une commande entre 50 € et 100 € et de 5 € pour une commande entre 100 € et 150 €. Au-dessus de 150 €, la livraison est offerte.

Quels sont les produits éligibles à la livraison à domicile ?

Vous pouvez commander tous les produits (promotions comprises) qui sont disponibles sur le Drive. Ce sont près de 10 000 références. Et de nouvelles références sont ajoutées chaque mois.

Vous livrez vos clients jusqu'où ? 

Nous proposons la livraison à domicile pour les communes proches du magasin. Dans un premier temps, nous livrons à Tence, Le Mas-de-Tence, Chenereilles, Araules, Saint-Jeures, Montfaucon, Montregard, Raucoules, Le Chambon-sur-Lignon et le Mazet-Saint-Voy. Nous ne nous interdisons pas d'augmenter notre rayon d'action en fonction de la demande.

Je précise d'ailleurs qu'un jeu est en place sur notre page Facebook. Il y a un an de livraison de courses offert sous forme d'un bon d'achat de 240 euros (qui pourra être utilisé pour régler les frais de livraison ou, si le gagnant n'habite pas dans notre zone de chalandise, pourra payer un joli chariot de courses au magasin).

Le magasin bouge pas mal en ce moment. Avez-vous d'autres projets ?

Effectivement, à la rentrée, nous nous lancerons dans de grands travaux pour passer sur un tout nouveau concept de magasin Carrefour... Mais pour ça, je n'en dirai pas plus !

Pour participer au jeu : https://www.facebook.com/Carrefour-Market-Tence-Les-Portes-du-Haut-Lignon-738098799896586

Publié dans Haut-Lignon

Les candidats à la mairie de Tence avaient de mardi à jeudi pour déposer leurs listes.

Les trois Tençois pressentis ont bien fait acte de candidature et seront accompagnés chacun de 22 colistiers.

David Salque-Pradier, maire sortant, conduira "Construisons Tence ensemble". Lucas Rocher, ancien élu de la majorité, est à la tête de "Tence à venir" où l'on retrouve les onze démissionnaires. Et Bernard Rechatin, premier adjoint de Brigitte Renaud de 2014 à 2020, guide "Ensemble pour Tence".

Construisons Tence ensemble

1. David SALQUE-PRADIER

2. Marie-Paule BANCEL

3. Michel PABIOU

4. Marie-José DIGONNET

5. Patrice ROUSSON

6. Denise MASSARDIER

7. Henri MONTELIMARD

8. Martine BESSET

9. Patrick RUSSIER

10. Bénédicte SEVAISTRE

11. Romain PELISSIER

12. Catherine BACHELARD

13. Franck MOUNIER

14. Laurence ARNAUD

15. Pierre-Marie PLACIDE

16. Marie-Pierre RANCON

17. David BRUYERE

18. Suzelle GIRARD

19. Jean-Paul GIROUD

20. Christine JACON

21. Eric CHAVE

22. Valdyne GROUSSON

23. Alain ABRIAL

Tence à venir

1. Lucas ROCHER

2. Hélène LIONNET

3. Noël BOULY

4. Cathy BILLAMBOZ

5. Jean-Marie BANCEL

6. Anne AUBRY

7. Max GRANGEON

8. Elodie LEROY

9. Michaël SAGARRUY

10. Corinne GARNIER

11. Michaël HIRSCH

12. Valérie PERNOT

13. Benjamin RUIZ

14. Laure SOUVIGNET

15. Claude SOUVIGNET

16. Aurélie CHENE

17. Emeric LECLUSE

18. Nathalie GUARNERI

19. Cédric HEYRAUD

20. Françoise CHAPUIS

21. Bernard HENRION

22. Virginie PARLANTI

23. Bernard REDOGLIA

Ensemble pour Tence

1. Bernard RECHATIN

2. Joëlle ROUSSON

3. Guillaume GOUNON

4. Charlène RANCON

5. Pascal REY

6. Laëtitia BILLAMBOZ

7. Vincent TARDY

8. Géraldine DUCHAMP

9. Nicolas SEVAISTRE

10. Eliane ROUX

11. Bernard BIALAS

12. Maryline CLAVERO

13. Jean-Régis CHARREYRE

14. Valérie DEFOURS

15. Michel DELOLME

16. Florence PERRIER

17. Mickaël POCHELON

18. Caroline POCHON

19. Jacques BONNEFOY

20. Marie-Jo GACHET

21. Jean-Paul JACQUET

22. Pascale FAURIE

23. Alain DIGONNET

Publié dans Haut-Lignon
Tags:

Un an après les élections municipales de Tence, un nouveau scrutin est programmé le dimanche 25 avril et éventuellement le dimanche 2 mai. Trois listes devraient s'affronter cette fois-ci.

Dans un contexte local tendu, les Tençois démontrent un intérêt certain pour la vie de leur cité. En attestent les trois listes de 23 personnes à chaque fois (avec parité hommes-femmes) qui devraient s'engager pour ces nouvelles élections municipales, provoquées suite aux démissions successives au sein de la majorité.

Sauf revirement de situation, ils devraient être trois à déposer leur liste entre mardi 6 et jeudi 8 avril. Le tirage au sort pour connaître l'ordre sur les panneaux d'affichage se fera vendredi 9 avril. Et la campagne officielle est prévue à partir du 12 avril.

David Salque-Pradier, 47 ans, élu maire en 2020 après un mandat dans l'opposition, sera candidat à sa propre succession. Ses anciens colistiers ont monté une liste menée par Lucas Rocher, 30 ans, l'un des derniers à avoir démissionné fin février. Nous avons sollicité Lucas Rocher qui n'avait pas donné suite dimanche soir.

La troisième liste sera dirigée par Bernard Rechatin. Après deux mandats d'élu avec Jean Digonnet et Brigitte Renaud, avec qui il était premier adjoint, il avait choisi de ne pas se représenter en 2020. Il revient parce que "c'est le bazar. Tence ne mérite pas ça. Tout n'était pas parfait mais on avait réussi à monter des trucs sympas avec Brigitte. Là, ça part dans tous les sens. Nos priorités seront les entreprises, c'est le nerf de la guerre dans une commune comme Tence".

Publié dans Haut-Lignon

(Publi-reportage) La résidence pour seniors de Tence, Les Jardins du Lignon, ouvriront le 27 juillet. Les propriétaires et l’animatrice proposent des portes ouvertes le jeudi 23, vendredi 24 et samedi 25 juillet, de 9 heures à 19 heures.

Les ultimes finitions s’achèvent sur cette résidence majestueuse située tout près des grandes surfaces, à deux pas du centre-bourg, avec vue panoramique sur le village et les forêts alentours.

Blandine et Jean-François Gounon voient aboutir un projet personnel dans lequel ils se sont pleinement impliqués. Cette résidence non médicalisée pour personnes âgées comporte 28 logements neufs, confortables, accessibles et sécurisés, en location.

28 logements équipés

Les Jardins du Lignon, c’est un studio de 30 m2 et 27 appartements de 40 m2 composés d'une pièce à vivre avec cuisine équipée (plaque de cuisson, réfrigérateur et four micro-ondes), d'une chambre et d'une salle de bain indépendante et adaptée pour les personnes à mobilité réduite.

Ascenseur, balcon, terrasse

Les logements sont répartis sur 2 niveaux avec ascenseur et disposent d’un balcon ou terrasse équipé d’une table et deux chaises.

Le moindre détail a été pensé pour le confort optimal des locataires. Les espaces sont soigneusement décorés avec différentes touches de couleurs qui singularisent chaque appartement.

Une coordinatrice à temps plein

La structure compte une personne à temps plein au service des résidents pour l'accompagnement, la coordination et l'animation. Sylvie dispose d’une expérience reconnue auprès des personnes âgées et d’un goût certain pour l’animation.

Ce que comprend le loyer

Le montant facturé inclut l’ensemble des charges inhérentes au logement (loyer, chauffage, eau, électricité), l’accès gratuit à la télévision et à internet dans chaque logement, la mise à disposition d'un lave-linge professionnel, et l'ensemble des services proposés par la résidence.

Des espaces communs

Les espaces communs s'articulent autour d'un hall d’accueil, 4 salons de convivialité (2 par étage) et une salle commune climatisée pour les différentes animations mais qui peut également être privatisée à la demande pour les réunions de familles. La salle commune est équipée d’une cuisine, d’une sono et d’un vidéo-projecteur.

Un parc extérieur

A l'extérieur, un parc fermé et sécurisé (avec vidéo-surveillance) permet de s’aérer. On retrouve un parking privé, des terrasses et espaces verts, un parcours de promenade, un terrain de pétanque, un potager.

Contacts

24 avenue de Leygat 43190 Tence

Téléphone : 04 71 59 07 70

Mail : lesjardinsdulignon@gmail.com

Voir le site internet : www.residencelesjardinsdulignon.com

Publié dans Haut-Lignon

Séverine Chêne a récemment créé Horticulture du Haut-Lignon sur un terrain familial à "Mendigoules", à 2 km de Tence, sur la route du Mazet-Saint-Voy. Engagée en agriculture biologique, elle va tenter d'écouler ses plants de légumes et fleurs malgré la période de confinement.

A 25 ans, après des études et une expérience dans le métier, Séverine Chêne crée son entreprise d'horticulture chez elle, à Tence, à 1000 m d'altitude. Un challenge qui ne l'a jamais effrayée. "Je dois prendre un peu plus de précautions en raison de l'altitude et des températures parfois fraîches la nuit, chauffer davantage, surveiller, couvrir le soir. Mais ici, les plants s'adaptent au climat. Ils seront plus résistants dans les jardins du secteur qu'un plant plus méridional."

Une formation spécialisée dans la Drôme

Après avoir hésité entre paysagisme et horticulture, la Tençoise s'était lancée dans un BTS de production agricole à la MFR d'Anneyron dans la Drôme. Une formation en alternance qui lui a permis de découvrir le métier en école et via des stages dans quatre entreprises d'horticulture ou jardineries.

Installée sur un terrain familial

Après une saison chez un horticulteur de Haute-Loire et un passage en tant que surveillante au collège du Chambon-sur-Lignon, la jeune femme a décidé de s'installer sur un terrain de ses grands-parents à "Mendigoules".

Premières ventes en plein confinement

Sous deux serres, elle fait pousser différents plants de légumes en agriculture biologique. "Pour moi, c'est évident d'être le plus naturel possible. Le bio, c'est une conviction de départ qui se confirme et se renforce au fil du temps."

Mais confinement oblige, la commercialisation s'avère plus délicate que prévue pour cette première saison. Séverine Chêne propose un système de drive sur son exploitation après une commande prise par téléphone ou par mail. Elle est en capacité aussi de livrer autour de Tence.

Elle espère pouvoir également passer par des marchés locaux ou des commerces de proximité.

Contacts

Téléphone : 06 45 92 58 34

Mail : severine.chene@hotmail.fr

Voir les plants potagers disponibles

Présentation d'Horticulture du Haut-Lignon

Publié dans Haut-Lignon

Mardi, dans la Grande-Rue de Tence, un magasin de producteurs démarre ses activités.

Fédérés par Emmanuelle Brochard, des producteurs du territoire ont décidé de créer un point de vente collectif de leurs spécialités issues de leur travail conduit en agriculture biologique ou dans une démarche raisonnée, dans des exploitations à taille humaine.

Emmanuelle Brochard, agricultrice à "Chenebeyre", route de Mazelgirard à Tence, élève des volailles de chair et des poules pondeuses en plein air. Au départ, elle recherchait un local pour pouvoir tuer ses volailles, faire de la découpe.


Un coup d'accélérateur dans le contexte de coronavirus

Après avoir jeté son dévolu sur l'ancienne boucherie, disposant d'un laboratoire, fermée depuis deux ans, entre la pâtisserie Chambouvet et l'opticien dans la Grande-Rue de Tence, l'idée d'y monter un magasin de vente de producteurs a fait son chemin.

Dans ce contexte particulier de confinement, le projet a reçu un coup d'accélérateur. "Nos commandes ont augmenté. Les gens recherchent davantage de local, ils ont envie de se nourrir sainement. Nous proposons de la qualité. Mais nous manquons de temps pour gérer la commercialisation. Ce magasin de producteurs est une manière de se battre contre le coronavirus."


Légumes, fromages, miel, volailles, œufs...

Au côté d’Emmanuelle Brochard, on retrouvera dans une première phase Sébastien Galland de Tence et son miel, deux maraîchers complémentaires, à la saisonnalité légèrement décalée. L'un Marc Marion est installé au Chambon-sur-Lignon et l'autre Mathieu Cotte de Charnas en Ardèche.

Jean-Régis Charreyre contribuera en mettant à la vente ses fromages au lait de brebis, tout en restant bien présent sur le marché de Tence et la boutique Cœur d'Artichaut, ces espaces locaux traditionnels de commercialisation.

Les rejoindront dans l'aventure très prochainement Aline Desfonds et Julien Delabre de Tence (GAEC Vach'Mont Bio) avec des produits laitiers de vache.


D'autres producteurs les bienvenus

"Nous avons besoin d'étoffer encore le panel proposé, avec du fromage de chèvre, de la viande bovine et ovine..." Outre l'opportunité de vendre ses produits dans la boutique, la possibilité d'utiliser le laboratoire attenant pour y valoriser ses productions sera offerte.

Si vous êtes producteurs et potentiellement intéressés pour vous investir dans ce projet, contactez Emmanuelle Brochard au 06 46 86 44 04.


Infos pratiques

Le magasin, 7 Grande-Rue à Tence, ouvre au public ce mardi 7 avril à 8 h 30.

Les jours d'ouverture et les horaires, susceptibles d'évoluer dès que les modalités de fonctionnement seront calées, sont les suivants : du mardi au samedi de 8 h 30 à 12 heures, de 16 heures à 18 heures, et le dimanche matin de 8 h 30 à 12 heures.

Publié dans Haut-Lignon
Page 1 sur 58