Gobelets ecocup

vendredi, 27 avril 2018 17:03

Yssingeaux : Jean-Marc Defour rachète une entreprise de la Loire

||||| ||||| |||||
Chambon Intermarché juillet 2024

Après avoir pris la tête de l'entreprise Fayolle en 2013 à Yssingeaux, Jean-Marc Defour vient de racheter la chaudronnerie Berlier à Saint-Paul-en-Jarez pour se développer et gagner en complémentarité.

Fayolle en 2013, Berlier en 2018. A 49 ans, le Monistrolien Jean-Marc Defour dirige aujourd'hui deux entreprises. L'une est spécialisée dans la tôlerie, l'autre dans la chaudronnerie. Avec les deux sociétés, l'entrepreneur entend gagner en complémentarité et jouer la carte de la synergie sur certains secteurs, sans pour autant fusionner. "La société Berlier dispose d'un bureau d'études et d'une cinquantaine de qualifications dans le soudage."

Un patron et plusieurs bras droits

Pour parvenir à gérer deux entreprises, Jean-Marc Defour veut s'appuyer sur plusieurs bras droits. A Yssingeaux, Stéphane Moulin (technique) et Mohamed Boujema (commercial) sont les deux piliers sur lesquels le patron peut s'appuyer. Dans la Loire, Philippe Berlier, ancien chef d'entreprise et arrière-petit-fils du créateur, reste deux années pour former Guillaume Turri, du bureau d'études, à devenir directeur du site. Laurent Berlier, le frère, chef d'atelier, est aussi l'un des hommes forts de l'entreprise qui compte 15 salariés et fait 2,5 millions d'euros de chiffres d'affaires. "On recherche un technicien bureau d'études pour remplacer un salarié qui va partir à la retraite en fin d'année. On recherche un profil de technicien dans la mécanique."

Un nouveau laser en cours d'installation à Yssingeaux

Jean-Marc Defour entend continuer la croissance de Fayolle à Yssingeaux (entre 100 et 200 000 euros de plus chaque année) avec un programme d'investissement. "On dispose de quatre lasers dont un laser 5 axes qui permet de découper sur des pièces déjà formées. On a aussi des plieuses dernière génération." Actuellement, un nouveau laser couplé à un stockage robotisé est en cours d'installation. L'objectif est de gagner en sécurité, en productivité et en qualité. Coût de l'investissement : 1,3 million d'euros.

Dernière modification le mercredi, 02 mai 2018 12:22

Partager sur :