Gobelets ecocup

mardi, 22 novembre 2022 13:20

Isabelle Valentin engagée dans les droits des enfants à l'Assemblée nationale

||| ||| |||

La députée Isabelle Valentin a été nommée en octobre vice-présidente de la Délégation aux droits des enfants à l'Assemblée nationale. Samedi, elle a rencontré les équipes des Ecureuils à Yssingeaux et au Chambon-sur-Lignon.

Dimanche était la Journée internationale des droits de l'enfant. A la veille, Isabelle Valentin est allée visiter et rencontrer les acteurs d'une structure de protection de l'enfance qui rayonne sur l'Yssingelais.

Environ 3 ans de moyenne pour un suivi d'enfant

L'association Les Ecureuils dispose d'internats, intervient dans la prévention et dans l'accueil familial. Elle dispose d'un agrément de 55 places et s'appuie sur une cinquantaine de salariés. "La protection de l'enfance va du prénatal aux 21 ans. Le placement et le suivi d'un enfant doit durer le temps nécessaire. Si c'est 6 mois, ce sera 6 mois. S'il faut plus de 2 ans, aussi. La moyenne est entre deux ans et demi et trois ans", indique Serge Epalle, le directeur des Ecureuils. "On propose un modèle, un cadre, aux enfants qui n'en ont pas."

L'accueil à la ferme, toujours bloqué

Isabelle Valentin a ainsi visité la MECS (Maison d'enfants à caractère social) à Yssingeaux, la structure « l'Entre Deux » toujours à Yssingeaux pour rencontrer de jeunes adultes, puis la Maison des Ecureuils au Chambon pour un goûter avec les enfants et le personnel. "Je reste ouverte car ces professionnels peuvent nous interroger sur certains sujets en particulier. Je souhaite débloquer des points compliqués et on en a beaucoup, comme l'accueil à la ferme. Le sujet n'a pas avancé mais on ne lâche pas."

"La Maison d'enfants leur reste toujours ouverte"

Psychologue aux Ecureuils, Sarah Gstalder, raconte que "tout enfant aime ses parents. Mais on voit des enfants de 3, 4, 5 ans qui sont déjà bien abîmés. Un enfant est vulnérable".

Serge Epalle l'assure : "On prépare la sortie des enfants à partir de 16 ans. Mais quand ils partent, ils savent qu'ils peuvent toujours revenir. La porte leur reste ouverte."

Partager sur :