samedi, 16 juin 2018 08:40

La Confédération paysanne 43 alerte sur la récupération du terme "fermier"

Photo d'illustration.|| Photo d'illustration.|| ||
Timotée élagueur2

La Confédération paysanne 43 s'élève contre la possibilité ouverte par un amendement de reconnaître comme "fermier" un fromage qui n'a pas été affiné à la ferme.

La Confédération paysanne 43 s'inquiète de la possibilité née d'un amendement introduit par le groupe LRM de reconnaître comme "fermier" un fromage qui n'a pas été affiné à la ferme, des affineurs industriels pouvant dès lors récupérer la plus-value du terme "fermier".

Aujourd'hui, un fromage fermier doit être produit de A à Z sur la ferme du producteur. Certaines AOC peuvent néanmoins utiliser le terme "fermier", mais l'affinage à l'extérieur de la ferme est encadré par leur cahier des charges.

"Cette ouverture scandaleuse discréditera la mention "fermière", trompera le consommateur et permettra à l'agroalimentaire de se remplir un peu plus les poches. L'origine de cette autorisation vient d'un amendement à l'Assemblée nationale et le Sénat ne fait rien pour le bloquer."

Pour stopper "cette opération de sabotage", le syndicat a alerté les associations altiligériennes engagées dans la promotion de l'agriculture paysanne et propose de signer la pétition adressée au ministre de l'Agriculture et aux sénateurs en défense de l'authenticité des produits fermiers : "projet de loi agriculture, non à la récupération du fromage fermier !"

Dernière modification le samedi, 16 juin 2018 09:42

Partager sur :