logo slogan new

logo slogan new

lundi, 03 mai 2021 21:32

Yssingeaux : le chantier du lycée public Emmanuel-Chabrier dans sa phase finale

Romain Bertrand (directeur du lycée agricole George-Sand), François Faure (directeur du lycée polyvalent Emmanuel-Chabrier) et Karim Benmiloud (recteur de l'Académie de Clermont)||||||||||||||||| Romain Bertrand (directeur du lycée agricole George-Sand), François Faure (directeur du lycée polyvalent Emmanuel-Chabrier) et Karim Benmiloud (recteur de l'Académie de Clermont)||||||||||||||||| |||||||||||||||||

Après trois ans de travaux, le lycée polyvalent Emmanuel-Chabrier d'Yssingeaux totalement rénové entrera en fonction en septembre 2021. Le gros oeuvre est terminé, l'aménagement intérieur se poursuit avec un calendrier respecté.

Lundi, après une visite du collège Jean-Monnet et un repas au restaurant pédagogique, où il a pu découvrir une partie rénovée du lycée public, le recteur de l'Académie de Clermont, Karim Benmiloud a fait le tour du propriétaire au lycée Emmanuel-Chabrier à Yssingeaux, guidé par le proviseur et l'équipe de direction.

François Faure a pu mettre en avant les parties terminées (les cuisines pédagogiques, le self, le restaurant pédagogique) et a guidé ses hôtes dans salles encore en chantier, projetant le visiteur dans la fonction de chaque espace. On reconnaît encore certains lieux, comme l'ancien hall. Un escalier va être ajouté "en chêne de Haute-Loire".

Un projet à 17 millions d'euros

En septembre 2021, les lycéens n'auront pas à retourner dans les salles modulaires près du lycée agricole et ils vont découvrir leurs nouveaux espaces flambants neufs.

17 millions d'euros auront été injectés dans ce projet colossal qui doit permettre à l'établissement scolaire d'entrer dans une nouvelle dimension.

Jusqu'à 750 élèves possible

Le site sera en capacité d'accueillir jusqu'à 750 élèves contre 600 lycéens actuellement en filière générale, technologique et professionnelle, sur 8000 m2 couverts. Le ratio était jusqu'à présent de 9 m2 par élève. Il va grimper à 20 m2.

"Le planning des travaux est respecté", loue le proviseur, qui apprécie aussi le suivi de la Région, des architectes et le professionnalisme des entreprises et la qualité de leur travail.

Partager sur :