dimanche, 24 mars 2019 09:01

Yssingeaux : Céline Peyragrosse ouvre un cabinet de médiation familiale

Céline Peyragrosse|| Céline Peyragrosse|| ||

Céline Peyragrosse vient d'ouvrir un cabinet dans la rue Maréchal-Fayolle à Yssingeaux. Cette médiatrice propose ses solutions dans les conflits familiaux.

Assistante sociale de formation, Céline Peyragrosse travaille depuis plus de 10 ans dans le secteur associatif auprès d’enfants et leurs familles.

En 2015, cette Yssingelaise choisit de prolonger ses connaissances autour de la médiation familiale. « Je suis diplômée d’Etat depuis février 2018. Un stage de plusieurs mois est venu parfaire la pratique et l’expérience. »

Un seul entretien peut suffire

La médiation familiale est encore peu connue. « Ce processus est une solution amiable de résolutions des conflits dans le domaine familial. Nous les médiateurs, nous parlons de « constructions ou de reconstructions du lien familial ». Il s’agit bien de créer, recréer des façons de se parler. Trouver des solutions parfois innovantes. Je suis toujours bluffée par la compétence des familles à s’organiser pour le bien de tous, une fois que chacun s’est exprimé, à déposer sa colère et sa rancœur. Toutes les personnes en lien avec le conflit sont invitées à des entretiens afin de trouver des accords concrets, durables et acceptables pour tous. Parfois, il suffit de peu. En moyenne, le médiateur accompagne sur 3 ou 4 entretiens mais parfois un seul suffit. »

La médiation pour qui ?

Cette médiation s'adresse aux membres d'une même famille. Cela peut concerner un couple séparé ou en cours de séparation, avec un désaccord sur la résidence des enfants, sur l’aspect financier, sur la maison. Cela peut intéresser un couple qui traverse des difficultés de communication autour de la vie quotidienne. Cela peut concerner des parents qui cherchent des solutions pour parler avec leur enfant adolescent, des grands-parents qui souhaitent renouer le contact avec leurs petits-enfants. Cela peut aussi intéresser des frères et soeurs qui n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le devenir du parent âgé.

« Il existe autant de situations que de familles », assure Céline Peyragrosse.

Tenir un cadre de non-violence

« Professionnelle indépendante, j’accueille en dehors de toute pression institutionnelle, judiciaire, sociale… Je n’ai pas de pouvoir de décision tant auprès de la justice que des propres réflexions. Les personnes sont libres d’arrêter à tout moment. Les entretiens sont confidentiels. Ma place de tiers permet de reformuler, d’aider à exprimer à l’autre ce que l’on ressent et de tenir le cadre, dont celui de la non-violence. »

Il faut compter de 1 heure à 1 h 30 par entretien. Chacun des participants adultes règle l’entretien, « ce qui participe à l’équité des relations ».

Infos pratiques

Céline Peyragrosse

7 rue Maréchal-Fayolle 43200 Yssingeaux

Téléphone : 06 48 32 27 38

Mail : celine.peyragrosse@gmail.com

Dernière modification le dimanche, 24 mars 2019 10:25
Connectez-vous pour commenter