graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

mercredi, 29 avril 2020 15:59

Laurent Cartal démissionne de son poste de président de Velay Athlétisme

Laurent Cartal|| Laurent Cartal|| ||

Président depuis trois ans, Laurent Cartal a décidé de quitter prématurément son poste à la tête du Velay Athlétisme. Il explique les raisons qui l'ont décidé à prendre cette décision radicale.

Pourquoi avoir démissionné de votre poste de président de Velay Athlétisme ?

Cela faisait pas mal de temps que j'y songeais, surtout après le refus du comité directeur de me suivre dans le projet de rattacher le club au comité de la Loire. En fait depuis ma prise de fonction, j'ai dû faire face à de nombreuses tensions et surtout j'ai eu du mal à faire adhérer les "anciens" du hors stade à mon nouveau projet club. Et ces derniers mois, les tensions et les désaccords sont montés d'un cran jusqu'à ma décision irrévocable de la semaine passée. La coupe était pleine et le fardeau trop lourd à porter, et j'ai préféré jeter l'éponge.

Quel bilan retirez-vous de ces trois saisons à la tête du club ?

C'est un bilan vraiment partagé, j'avais l'impression qu'on était sur le bon chemin et que le club relevait un peu la tête après des années sous perfusion... On avait réussi avec quelques personnes motivées et passionnées à redonner espoir à des jeunes athlètes et à leurs parents. Pour quelques personnes opposées à ce nouveau projet, tout s'effondre et tout doit être reconstruit. Je ressens vraiment de l'amertume et un sentiment de gâchis. Quand je pense à toutes les heures que j'ai données pour le club et pour l'athlétisme départemental, et surtout quand je lis tous les messages de soutien après l'annonce de mon départ, je me dit que ce n'était pas à moi de quitter le club mais plutôt à ceux qui sont les responsables de mon départ. Mais bon, je dois tourner la page. Une chose est certaine, c'est que depuis le début, j'ai toujours fait ce que j'avais promis que je ferai sans tromper personne et dans un souci démocratique absolu. Ma priorité était de permettre à nos jeunes athlètes de retrouver l'envie de la compétition, de découvrir l'ensemble des disciplines de notre sport. Je n'ai pas réussi à fédérer un club trop cloisonné depuis trop longtemps.

Comment voyez-vous l'avenir du club et de l'athlétisme sur le bassin du Puy ?

Avec le recul et après trois années de présidence, je pense sincèrement que le hors stade et l'athlétisme (piste et jeunes) sont incompatibles actuellement au sein de VA. Il faudrait que les sections hors stade créent leur propre club style CEE ou Les Foulées de Saint-Germain et que VA reste un club formateur pour les jeunes avec une orientation piste bien définie. Je suis par contre convaincu que VA (donc les sections jeunes) doit s'orienter vers le CDA42, voire s'unir avec un autre club pour permettre à nos jeunes de participer dans de bonnes conditions aux championnats, aux interclubs... J'ai toujours été dans ce sens si on veut que nos jeunes ne partent pas vers d'autres sports. Rester dans un CDA43 avec deux clubs formateurs n'a aucun sens à mes yeux surtout avec la proximité de Monistrol et de Firminy. J'ai une vision globale de l'athlétisme et pas locale, je sais que je ne me fais pas des "amis" en disant cela mais c'est mon point de vue.

Et votre avenir personnel "sportif", comment l'imaginez-vous ?

Déjà, il faut que je récupère de ces années de présidence et que, psychologiquement je me refasse. Ensuite, je verrai les décisions que seront prises au niveau du club... Si je vois que je peux apporter mon envie et un peu de mes compétences pour aider l'athlétisme sur le Puy je le ferai avec plaisir, mais il faut que des conditions soient réunies. Il y a tellement de potentiel sur le bassin du Puy pour développer l'athlétisme chez les jeunes que ça donne envie de revenir mais j'attends de voir. En tout cas si je reviens un jour, ce sera avec une motivation intacte et avec des objectifs bien définis.

Sinon je vais continuer à courir dans les bois de Montchanis et du Meygal car la course à pied reste pour moi un vrai plaisir. Je serai toujours disponible pour aider l'Espace Trail du Meygal et Chapteuil Sport Nature, car il y a sûrement encore beaucoup de monotraces à découvrir !

Partager sur :