ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

Logo la Commère 43

ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

vendredi, 09 août 2019 14:53

Pays de Montfaucon : les maires de sept communes répondent à Dunières

|| || ||
Chambon Garouste 2019

Les maires des communes de Montfaucon-en-Velay, Montregard, Raucoules, Riotord, Saint-Bonnet-le-Froid, Saint-Julien-Molhesabate et Saint-Romain-Lachalm souhaitent réagir à la décision du conseil municipal de Dunières tenu le 23 juillet concernant la prochaine répartition des sièges communautaires.

Le bureau de la communauté de communes du Pays de Montfaucon avait proposé à l’unanimité (dont Dunières) de rester à 29 délégués, en modifiant la répartition actuelle avec un siège supplémentaire pour Dunières et un en moins pour Montregard.

Cette proposition a été validée à l’unanimité des conseils municipaux des sept communes. Mais, pour que ce choix soit définitivement adopté, il était nécessaire que la commune de Dunières vote dans le même sens.

Or, 13 conseillers municipaux de Dunières sur 23 l’ont refusé « traduisant un acte de défiance caractérisé vis-à-vis des autres communes du territoire ».

Leur décision fait passer le nombre de délégués de 29 à 24 avec une place plus importante à Dunières. La future composition du conseil communautaire sera la suivante : Montfaucon, Raucoules, Riotord, Saint-Romain-Lachalm : un conseiller en moins ; Montregard : deux conseillers en moins ; pas de changement pour Saint-Bonnet-le-Froid et Saint-Julien-Molhesabate ; Dunières : un conseiller en plus.

« Ce choix fait par 13 élus de Dunières sur un total de 120 conseillers municipaux à l’échelle du territoire communautaire (soit à peine plus de 10 %) aura de lourdes conséquences. »

« Cette décision va à l’encontre des principes de coopération franche et sincère qui avaient toujours été mis en oeuvre au sein de la communauté de communes du Pays de Montfaucon, depuis sa création il y a 23 ans. C’est ce mode de fonctionnement harmonieux qui a forgé l’esprit communautaire fait d’équilibre, de développement et de solidarité quelle que soit la taille de nos communes. C’est ce même esprit communautaire qui a permis à la communauté de communes de réaliser de nombreuses actions au service de la population et des acteurs économiques sur l’ensemble du territoire.

Et les maires de rappeler les réalisations financées en partie par l’intercomunalité sur le territoire duniérois : piscine, zones d’activités, bibliothèque, voie verte, gite, aire de camping-car… « Les différents financements apportés se montent à plusieurs millions d’euros depuis six ans (subvention à la voirie et aux bâtiments, aide pour les écoles, prise en charge de nombreuses charges incombant auparavant à la commune…). »

« Aujourd’hui, la maison de santé à Dunières est bloquée par un litige entre la commune et un particulier, alors que la communauté de communes attend depuis plusieurs mois pour démarrer les travaux (estimés à 3 700 000 € HT). De même, une étude sur la prise de compétence « jeunesse » (centres de loisirs et périscolaire) est pénalisée par l’absence des informations demandées à la commune de Dunières (alors que toutes les autres communes ont fait le nécessaire). »

Afin de sortir « par le haut » de cette situation « qui nuira au territoire et à son développement », les sept maires signataires de ce texte demandent aux élus de Dunières « de reconsidérer leur position avant le 31 août, date au-delà de laquelle la décision sera irréversible ».

Dernière modification le vendredi, 09 août 2019 14:55
Connectez-vous pour commenter