Gobelets ecocup

mardi, 24 mai 2022 21:52

Zone de Bramard : "Des approximations et de la désinformation", selon Frédéric Girodet

|| || ||

Alors qu'un collectif s'est créé pour s'opposer au projet de la zone d'activités de Bramard, entre Saint-Just-Malmont et Saint-Victor-Malescours, Frédéric Girodet, président de Loire Semène, réagit aux "nombreuses approximations et désinformations utilisées par le collectif sur les réseaux sociaux et les différents tracts".

Le maire de Saint-Just-Malmont, également président de la communauté de communes, se dit "surpris par la manière employée par les opposants qui distillent approximations et désinformation alors que ce type de projet pourrait engendrer un débat bien légitime et d’une autre qualité. Cette stratégie démontre finalement l’impuissance et le manque d’arguments fiables face à un projet qui a été étudié, qui a évolué et qui a été coconstruit, notamment avec Sauvegarde Environnement, qui semble aujourd’hui perdre la mémoire".

Des "fake news" ?

Frédéric Girodet n'hésite pas à employer le terme de « fake news » pour parler des éléments fournis par le collectif. "500 000 € d’études déjà dépensées, NON, 270 000 € à ce jour, et en plus le collectif reproche un manque d’études…"

Le collectif met en avant une zone excentrée "alors qu’elle se situe sur un axe qui fait l’objet d’une rénovation complète par le Département (D23), les réseaux de gaz, d’électricité, d’assainissement se trouvent, à deux pas, à la ZI du Champs de Berre"

Le collectif critique aussi l'abattage du bois : "La forêt ancienne sera conservée, la coupe se fera uniquement sur une plantation de résineux de très mauvaise qualité destinée à une exploitation forestière."

Une zone humide protégée

La zone humide de Bramard inquiète aussi les opposants et les riverains : "Seuls 1149 m² de zones humides sont désormais concernées par la dernière mouture du projet, celles-ci seront compensées à 250 % sur le même bassin versant."

Le traitement des eaux usées de la zone par la station d’épuration de Malmont : "Certainement l’élément le plus grotesque lorsqu’on constate la distance de cet équipement et les différents vallons à traverser."

Frédéric Girodet répond aussi aux réserves des services de l'Etat "qui ont été prises en compte dans la dernière version du projet présentée à l'enquête publique".

La comparaison d'un stade de foot

"D’autres idées avancées tiennent plus de la manipulation lorsqu’on agite « le chiffon rouge » Amazon ou lorsqu’on prend comme élément de comparaison la dimension du stade de foot de Saint-Just-Malmont et non celui de Saint-Victor-Malescours, plus récent, construit récemment sur le site de Bramard. Peut-être parce que les leaders de ce groupe l’utilisent régulièrement et ne se rappellent déjà plus sa genèse particulière et compliquée ?"

Dernière modification le mardi, 24 mai 2022 22:04

Partager sur :