impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

mercredi, 24 février 2021 07:59

Vals-près-Le Puy : l'ISVT formalise sa nouvelle formation avec le CNAM

Georges Assezat, François Petavy et Christophe Fourcade|Georges Assezat, président de l'ISVT|Georges Assezat, François Petavy et Christophe Fourcade|François Petavy, directeur de l'ISVT|Marie-Agnès Petit|Georges Assezat de l'ISVT et Stéphane Mahaud du CNAM|| Georges Assezat, François Petavy et Christophe Fourcade|Georges Assezat, président de l'ISVT|Georges Assezat, François Petavy et Christophe Fourcade|François Petavy, directeur de l'ISVT|Marie-Agnès Petit|Georges Assezat de l'ISVT et Stéphane Mahaud du CNAM|| |||||||

A la rentrée de septembre 2021, l’Institut des sciences de la vie et de la terre (ISVT) ouvre une licence professionnelle par apprentissage dans le domaine de la qualité et sécurité des aliments. Cette licence s'appuie sur un partenariat avec le Conservatoire National des Arts et Métiers.

L'ISVT est le troisième établissement de France à proposer cette licence professionnelle Qualité et Sécurité des aliments. Les autres se situent dans le Jura et à Chartres. L'établissement de Haute-Loire entend ainsi capter l'attention des candidats de tout le Sud-Est.

Des entreprises convaincues

L'objectif est de disposer de douze étudiants pour la première année. "Le secteur agro-alimentaire occupe une grande place dans l'économie de Haute-Loire", assure Georges Assezat, le président de l'ISVT qui compte 300 élèves (200 en cursus initial et 100 apprentis).

Christophe Fourcade, enseignant, a rencontré plusieurs chefs d'entreprise pour s'assurer de la pertinence de cette licence, qui correspond aux besoins des entreprises sur le secteur. "Les étudiants vont acquérir des compétences et seront rapidement opérationnels sur le marché du travail."

37 semaines en entreprise

La formation se compose de 15 semaines à l'ISVT mais surtout 37 semaines en entreprise. "L'agro-alimentaire représente 2500 emplois en Haute-Loire et une centaine d'entreprises", ajoute Marie-Agnès Petit, élue au Département et à la Région.

Les perspectives semblent ainsi bonnes en terme de recrutement à l'issue de cette formation.

Dernière modification le mercredi, 24 février 2021 08:17

Partager sur :