Gobelets ecocup

jeudi, 02 juin 2022 08:25

Saint-Agrève : le projet de l'hôpital de Moze sur la bonne voie ?

Crédit cabinet d'architectes Denis Dessus|Crédit cabinet d'architectes Denis Dessus|||||||| Crédit cabinet d'architectes Denis Dessus|Crédit cabinet d'architectes Denis Dessus|||||||| |||||||||

Le cabinet d'architectes continue de travailler sur le projet de rénovation et d'agrandissement de l'hôpital de Moze à Saint-Agrève, qui accueille 20 000 patients par an, dont 30 % de Haute-Loire. Sur les 17 millions d'euros, la moitié est pris en charge par des subventions publiques. On parle de 2023 pour le début des travaux.

Le permis de construire devrait être déposé avant le 30 juin. Une nécessité pour les porteurs de projet afin d'éviter de devoir ensuite se conformer à la RT2020. Alors que l'enquête publique a été bouclée le 24 mai, le conseil municipal de Saint-Agrève doit valider dans les prochaines semaines la révision simplifiée du Plan Local d'urbanisme.

Le cabinet d'architectes Denis Dessus a livré des visuels de cette restructuration des bâtiments actuels et de l'agrandissement. "C'est un hôpital complexe, pas facile à utiliser pour le personnel", reconnaît l'architecte à qui on a demandé de faire "un hôpital moderne, compact, efficace, rationnel". Le chantier devra prendre en considération l'activité et permettre la poursuite des soins de façon quasi normale.

Deux phases : construction et réhabilitation

Le chantier se composera ainsi de deux phases importantes : la construction en premier, la réhabilitation ensuite.

Eliane Wauquiez-Motte, la nouvelle présidente de l'association qui gère cet hôpital privé, souhaite réduire la durée du chantier fixée à 3 ans. Elle voudrait aussi avancer le début des travaux, pour les passer de novembre à mars 2023. "Raccourcir la durée doit aussi nous permettre de maîtriser les coûts."

Un projet à 17 millions d'euros

L'investissement est chiffré à 17 millions d'euros : 10 millions pour l'hôpital et 7 millions pour l'Ehpad. Le Département de l'Ardèche, par la voix de son président Olivier Amrane, a annoncé mardi que sa collectivité allait passer d'une aide de 900 000 € à 2,3 millions d'euros. Ce qui devrait déboucher sur une aide équivalente de l'Agence Régionale de Santé (ARS).

La Région en fera de même. "Il faut sortir cet hôpital de cette situation inacceptable. On ne peut pas ne pas être choqué quand on voit dans quelles conditions sont accueillis les résidents et comment travaille le personnel qui tient l'établissement à bout de bras. Ils n'ont jamais lâché."

 

Le regard de Laurent Wauquiez en vidéo

 

Dernière modification le jeudi, 02 juin 2022 10:35

Partager sur :