graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

Logo la Commère 43

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

dimanche, 17 novembre 2019 19:43

Saint-Agrève : une nouvelle salle d'endoscopie qui change tout à l'hôpital de Moze

|||| |||| ||||

La nouvelle salle d'endoscopie est sur le point d'ouvrir à l'hôpital de Moze en remplacement de l'ancienne située au coeur de l'Ehpad. Mais cet investissement donne le signal de départ de travaux colossaux pour l'établissement hospitalier de Saint-Agrève.

On ne peut y voir qu'un espace réaménagé pour le confort des patients et la qualité de prise en charge. C'est vrai. Mais pour Henri Brottes, le président du conseil d'administration de l'hôpital de Saint-Agrève, c'est bien plus que cela. "C'est le point de départ de travaux importants", faisant référence au projet d'agrandissement et de rénovation de l'établissement. Le coût prévisionnel se chiffre à 12 millions d'euros, et pourrait rapidement grimper à 13 ou 14 millions. La Région a annoncé son soutien avec une enveloppe débloquée de 2,2 millions d'euros. L'Agence régionale de santé a promis 1,5 million et le Département d'Ardèche 1 million. "On espère une hausse de ces deux dotations. On va aussi aller démarcher des mécènes et continuer à nous bouger", indique Henri Brottes qui attend d'avoir la moitié de l'argent avant d'aller voir les banques et permettre ainsi le lancement des travaux. "Si cet établissement devait fermer, il faudrait au moins 1 heure de route pour rejoindre Le Puy, Firminy ou Annonay, voir 1 h 30 comme en ce moment avec la neige", rappelle Henri Brottes.

La MOZ'bilisation participe au financement

Cette salle d'endoscopie a coûté 200 000 euros et sera utilisée par deux médecins : le Dr Michel Sauvage (gastro-entérologue) et Dr Jacques Berteaux (anesthésiste).. Un emprunt a été consenti par l'association gestionnaire tandis que la commune s'est portée en garantie bancaire. Les bénéfices des deux journées de MOZ'bilisation 2018 (18 000 euros) et 2019 (12 000 euros) ont aussi été réservés pour cet investissement.

300 interventions par an

Pour être utilisée, cette salle attend le feu vert de la commission de sécurité. D'ici quelques semaines, les patients seront accueillis au rez-de-chaussée et non plus au 2e étage. Une première salle comprend 6 boxes et autant de brancards. Le patient est ensuite conduit vers la salle de soin avant de finir en salle de réveil dans un troisième espace. "Nous réalisons environ 300 endoscopies par an en ambulatoire", indique Laurence Chardon, la directrice. A l'hôpital de Saint-Agrève, 40 % des patients et des salariés viennent de la Haute-Loire.

Dernière modification le dimanche, 17 novembre 2019 21:13
Connectez-vous pour commenter