Gobelets ecocup

samedi, 18 mai 2024 13:20

Lycée Auguste-Aymard d'Espaly : "Je m'oppose à cette fermeture" annonce Laurent Wauquiez

|||||| |||||| ||||||
Chambon Intermarché juillet 2024

Alors que les services de la Région et du Rectorat avaient annoncé début mai aux enseignants la fermeture du lycée Auguste-Aymard d'Espaly-Saint-Marcel, Laurent Wauquiez est venu samedi rencontrer les professeurs, administratifs et agents pour leur dire qu'il s'opposait à cette fermeture.

En grève lundi et mardi, les enseignants ont partiellement repris les cours mercredi au lycée professionnel d'Espaly. Ce samedi matin, ils étaient tous là pour une rencontre proposée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et son président Laurent Wauquiez.

Sa venue était accompagnée d'un message : "Je m'oppose à la fermeture de ce lycée. Il a sa raison d'être. C'est un lycée à taille humaine, peut-être l'un des plus petits du rectorat. Et alors ? C'est un atout, une chance pour les jeunes."

Des formations pour des métiers en tension

Vendredi, il s'était entretenu avec le recteur Karim Benmiloud. Il a défendu ce lycée "qui forme dans des métiers du métier, qui recrutent, qui alimentent nos chantiers".

Il reprend l'argument des enseignants, à savoir les chiffres retenus ne sont pas les bons. Les apprentis ne sont pas comptabilisés. On passe ainsi d'environ 70 élèves à 127 actuellement.

Le mea culpa de la Région

"Cette fermeture, c'est une décision du Rectorat", assure le président de Région qui consent une erreur de la Région. "On reçoit des pressions du rectorat depuis plusieurs années pour fermer. Je n'ai pas été assez vigilant et l'information ne m'est pas remontée. Je prends ma part de responsabilité. Mais je souhaite que la situation soit rapidement réglée, dès la semaine prochaine pour ne pas laisser les équipes dans l'incertitude. Quand je prends un dossier à bras le corps, ce n'est pas pour que ça échoue. Surtout qu'on a notre mot à dire sur la carte des formations."

Du côté des enseignants, on est globalement rassuré. Mais les enseignants attendent de voir évoluer la situation avant de se réjouir totalement.

Partager sur :