ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

samedi, 06 avril 2019 16:44

La revanche de Miss Prestige Auvergne Pays du Velay destituée...

Charlène Fraisse est accompagnée par la boutique Belle et Rebelle de Riom.|| Charlène Fraisse est accompagnée par la boutique Belle et Rebelle de Riom.|| ||

Charlène Dufraisse, miss éphèmère à Sainte-Sigolène, a été retenue pour le concours Top Model Europe dont la finale se déroule à Paris le 4 mai.

C'était le 22 avril 2017 à Sainte-Sigolène. L'élection de Miss Prestige Miss Pays d'Auvergne Pays du Velay avait vu six candidates se mesurer. Et la couronne en fin de soirée était revenue à Charlène Dufraisse de Riom. Elle devait donc représenter ensuite la région au concours national.

Mais voilà qu'on apprenait dans la foulée que la Cantalienne était destituée pour non respect du règlement, la jeune femme de 20 ans étant déjà maman d'un bambin.

Car figurez-vous que le règlement de Miss Prestige indiquait de façon fort surprenante, pour ne pas dire discriminatoire, l'impossibilité aux mères de famille de se présenter !

On ne va pas revenir sur cette histoire dont les détails peuvent être retrouvés dans les articles parus à l'époque (ici). Mais il s'agit plutôt d'évoquer le parcours de la miss destituée pour cause de maternité.


"Je veux prouver qu'avec un enfant, on peut réussir dans ce milieu"

La jeune femme raconte : « Et bien suite à ça, je suis tombée par hasard sur un reportage parlant d’un concours de mannequinat dont les inscriptions étaient ouvertes. Il s'agit de Top Model europe, le plus gros concours européen dans l'univers du mannequinat et de la mode. Je me suis donc inscrite car je voulais ma revanche. Et surtout pouvoir prouver que ce n’est pas parce que l’on a un enfant que l’on ne peut pas réussir dans ce milieu-là !"


En lice pour la finale du 4 mai à Paris

Elle a participé à la demi-finale le 20 octobre 2018 à Paris, devant un jury composé de stylistes internationaux, des organisateurs de la fashion week et des mannequins professionnels. « Nous étions 200 environ ce jour-là à postuler. J’ai, lors du discours, expliqué mon parcours et surtout ma motivation. »

Charlène Fraisse est fière de faire aujourd’hui partie des 50 finalistes du concours. La finale se déroulera le 4 mai à Paris. « J’ai eu ma plus belle revanche ! » relate la radieuse maman qui poursuit résolument son rêve d'une carrière dans ce métier difficile.

Dernière modification le samedi, 06 avril 2019 18:39
Connectez-vous pour commenter