jeudi, 08 novembre 2018 13:09

Région, Wauquiez, Haute-Loire : les attaques de l'opposition socialiste régionale

Johann Cesa, Jean-François Debat et André Chapaveire|Jean-François Debat|| Johann Cesa, Jean-François Debat et André Chapaveire|Jean-François Debat|| |||
Bijouterie Civet décembre 2018

A mi-mandat, l'opposition de gauche à la Région Auvergne-Rhône-Alpes a dressé le bilan de la gestion de la majorité. En s'attaquant notamment à la politique clientéliste de Laurent Wauquiez et les aides préférentielles accordées pour la Haute-Loire.

Trois ans après les élections régionales, l'opposition régionale a décidé de prendre la parole. A la fois en éditant un fascicule pour présenter le "vrai" bilan de Laurent Wauquiez avec une photo du siège de Région à la façon d'un paquebot qui coule, et en faisant la tournée des départements pour transmettre, via des conférences de presse, son regard sur la situation.

"L'opposition ne peut pas être le FN ou des populismes désorganisés. Nous sommes une gauche humaniste face à une droite dure."

Une Région à la merci de son président ?

Dans ses critiques, Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse et chef de file de l'opposition, fustige "l'hyper-présence médiatique et les coups de gueule de Laurent Wauquiez" qui n'a de cesse d'utiliser la Région comme une rampe de lancement pour des ambitions nationales. "Il affirme que la Région est la mieux gérée de France, ni la Cour des comptes ni la moindre agence de notation ne le stipule. Il s'est auto-décerné ce titre. Je peux dire aussi que je suis le meilleur élu de France ou que Le Puy est la plus belle ville de France."

Où se situent les économies ?

Des économies de 130 millions d'euros ont été faites sur le fonctionnement. "N'allez pas croire que ces économies se font sur les petits fours ou les voitures de fonction. 90 % de ces économies sont faites sur le dos des demandeurs d'emploi pour financer des formations, de la culture ou des associations de protection de l'environnement."

La Haute-Loire favorisée par la Région

La Haute-Loire est particulièrement bien vue de la Région avec un taux de subventions élevé, que ce soit par habitant ou par entreprise. L'opposition sort des chiffres : 3 022 euros par entreprise industrielle pour 133 euros dans la Drôme, 780 euros en Ardèche ou 1 342 euros dans la Loire. "Le Puy et la Haute-Loire sont très nettement favorisés, d'une manière qui est non acceptable. Ici, des projets sont aidés à 80 % par la Région quand ailleurs ils reçoivent 0 % ou 30 %. Tout cela ne fait pas une gestion régionale mais une gestion qui varie selon les affinités politiques des élus locaux. Ce traitement de faveur contribue à pointer du doigt les habitants de Haute-Loire alors qu'ils n'y sont pour rien. Les Ponots deviennent les assistés de la Région", argumente Jean-François Debat, entouré d'André Chapaveire, élu socialiste de la Haute-Loire, et Johann Cesa, de la Loire.

Dernière modification le jeudi, 08 novembre 2018 16:27
Connectez-vous pour commenter