Gobelets ecocup

jeudi, 30 juin 2022 21:20

Passerelle des gorges du Lignon : une DUP va être lancée pour solutionner les nuisances

||| ||| |||

La communauté de communes des Sucs va lancer une Déclaration d'utilité publique (DUP) afin de créer des alternatives et éviter les villages traversés à Saint-Maurice-de-Lignon et Grazac pour accéder à la passerelle himalayenne des gorges de la Loire.

Deux mois après l'ouverture et six semaines après l'éclatement des colères des riverains des "Yverras" côté Saint-Maurice-de-Lignon et de "Villedemont" côté Grazac, excédés par le flux de promeneurs qui accèdent à la passerelle des gorges du Lignon, les élus de la communauté de communes des Sucs ont voté jeudi soir pour le lancement d'une procédure de Déclaration d'utilité publique. Cette DUP va intervenir pour récupérer des terrains afin de tracer des itinéraires nouveaux pour mener à la passerelle sans passer devant les maisons.

Les négociations à l'amiable coincent

Les élus des deux communes ont tenté de convaincre les propriétaires de leur vendre des parcelles mais la tentative à l'amiable n'a pas donné les résultats escomptés.

Cette DUP va permettre de racheter des parcelles à la condition de justifier de l'intérêt de ce rachat. La sécurité sera l'argument numéro un des élus dans ce dossier.

Rassurer les riverains et mettre la pression sur les propriétaires

"Sur dix propriétaires, on bloque avec deux, voire surtout un qui est récalcitrant. Même pendant la DUP, la négociation pourra continuer. Même si la fréquentation a baissé, elle reste importante et ce n'est pas idéal de faire cohabiter des piétons, des engins agricoles, des voitures. Un jour ou l'autre, on aura un pépin. Cette DUP va montrer aussi aux riverains qu'on s'occupe d'eux", témoigne Alain Fournier, le maire de Saint-Maurice-de-Lignon.

De l'autre côté, à Grazac, on partage les objectifs, "celui de trouver un compromis avec un maximum. Le but est de contourner 5-6 maisons, de déplacer le parking qui ne satisfait personne. Des hypothèses sont à l'étude mais rien n'est arrêté contrairement à ce qui peut se dire", ajoute Jean-Pierre Chapuis, adjoint au maire.

Une procédure de deux années

Cette DUP peut permettre de solutionner le problème. Mais cela demandera du temps. Une seule DUP sera faite pour les deux itinéraires portée par la communauté de communes. Deux ans est le délai estimé pour cette procédure "avec possibilité d'une procédure de prise de possession temporaire anticipée", signale la collectivité des Sucs.

Les deux scénarios définitifs doivent être choisis cet été avec une concertation élus-riverains. L’étude parcellaire est prévue pour l'automne 2022. La DUP en tant que telle serait lancée fin 2022-début 2023. En parallèle, lancement possible d’une demande d’occupation temporaire (5 ans maximum) sur les propriétés en s'appuyant sur la loi 1892. Les travaux pourraient se faire en 2023 ou 2024.

Le coût estimé de cette procédure, hors frais d'actes, et qui dépendra du nombre de dossiers concernés, peut être estimé de l'ordre de 25 000 € HT (frais DUP, géomètre, conception).

Dernière modification le jeudi, 30 juin 2022 21:57

Partager sur :