Gobelets ecocup

jeudi, 28 octobre 2021 10:21

Athlétisme : les minimes de l'ACS Monistrol bien placés dans la hiérarchie nationale

Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|| Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|Crédit Anaé Bou-Jahan|| |||||||||||||

Dans la hiérarchie nationale, le club d'athlétisme de Monistrol (ACSM) est classé à la 307e place sur 1919, ce qui n'est déjà pas si mal pour un club aux dimensions modestes. Toutefois piloté par des spécialistes de haut niveau puisque l'encadrement du club compte plusieurs ex-champions de France.

Le week-end dernier, 9 minimes monistroliens (nés en 2005 ou 2006) se sont rendus à Dreux (Eure-et-Loire) pour disputer la finale Nationale 2 de l'Équip'athlé : Anaé Bou-Jahen, Nina Colombet, Valentine Januel, Mathieu Neyzet, Romain Petiot, Estelle Raïa,  Loan Roupie, Loan Roupie, Léa Auplat.

Comme la ville d'Eure-et-Loir est distante de 600 kilomètres de Monistrol, le voyage aller s'est fait en deux étapes avec arrêt à Vierzon. Cela a nécessité deux véhicules : un minibus mis à disposition par la commune de Monistrol et une voiture particulière. Pour l'anecdote, le patron de l'hôtel où a dormi la délégation monistrolienne est un fan de voitures de formule 1. C'est ainsi que nos jeunes sportifs ont petit-déjeuné près d'une Ferrari qui fut conduite par Michaël Schumacher.

À côté d'une équipe de Tahiti

L'Équip'Athlé est constitué d'un ensemble d'épreuves de sprint, demi-fond, sauts, lancers où chaque club aligne sa ou son meilleur(e) spécialiste. Le classement final est établi par addition des points marqués dans chaque épreuve à la table de cotation internationale.

Pour se plonger directement dans l'ambiance, arrivée au stade l'équipe altiligérienne s'est retrouvée aux côtés de celle de Tahiti dont les lanceurs ont impressionné les concurrents par leur gabarit !

D'emblée une autre ambiance quand on est accoutumé à côtoyer les maillots de Firminy, Roanne ou Saint-Chamond. Et de quoi motiver la troupe.

Accompagnés par Franck Teyssier et Samuel Intilla, les jeunes maillots jaunes ont réalisé de belles performances : Loan Roupie a dominé le 2000 mètres dont il a pris la tête dès la première foulée. Sorte de " lièvre de luxe " il a permis à plusieurs de ses concurrents d'améliorer leur meilleur temps tout en restant derrière le " maître  des kilomètres ".

Plusieurs de ses co-équipiers ont amélioré leurs records personnels : Ainsi Anaé Bou-Jahan au saut en hauteur  (1,46 mètre record du club). Romain Petiot a battu son propre record de près de deux secondes sur 2000 mètres.

Anna Chaumarat a officié comme juge à la perche, symbole d'une politique de la FFA (Fédération Française d'Athlétisme) pour inciter des pratiquants à s'engager dès le plus jeune âge dans cette fonction sans laquelle il ne pourrait pas y avoir de compétitions.

Résultat, sur 73 équipes N1 et N2, les Monistroliens terminent 66èmes. Un très joli classement parmi 1919 clubs français.

Une très belle manière de terminer un cycle

Franck Teyssier estime que pour les minimes 2ème année, c'est une très belle manière de terminer un cycle, de fermer une page de ces catégories d'apprentissage, puisque la politique du club est de toucher à toutes disciplines, de se diversifier au maximum. Et de commencer à acquérir un certain bagage technique. C'est seulement à partir de la catégorie cadet(te)s que l'on vise à se spécialiser.

Le coach du demi-fond apprécie aussi le côté fédérateur. Et se souvient d'une ambiance festive sur le chemin du retour.

Dernière modification le jeudi, 28 octobre 2021 23:07

Partager sur :