graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

mardi, 15 octobre 2019 13:19

Ordures ménagères : le Pays de Montfaucon, première collectivité à passer à la taxe incitative

||| ||| |||

Le Pays de Montfaucon a voté lundi soir en faveur de la taxe incitative sur sept communes (sauf Saint-Romain-Lachalm rattaché au Velay Pilat) à partir du 1er janvier 2020.

La communauté de communes du Pays de Montfaucon dispose d'une longueur d'avance sur le Sictom Entre Monts et Vallées, qui comprend aussi le Haut-Lignon, le Haut-Vivarais et le Mézenc, chargé de la collecte et du traitement des ordures ménagères.

90 % des foyers équipés sur le Pays de Montfaucon

Depuis la mise en place des poubelles à puce, la population du Pays de Montfaucon a plus rapidement qu'ailleurs adhéré à ce principe. Aujourd'hui, environ 90 % des foyers ont reçu ces bacs équipés d'une puce.

Alors que le Haut-Lignon a préféré repoussé la mise en place de la taxe, le Pays de Montfaucon a validé le principe lundi à Raucoules en séance publique avec 18 votes favorables, 6 abstentions et 4 contre. "On a plus de courage que les autres, même si les élections approchent", estime Bernard Souvignet, le président.

Une fiscalité visible en octobre 2020

Cette nouvelle fiscalité devait être décidée avant le 15 octobre pour une application au 1er janvier 2020. Le taux, qui doit être compris entre 10 % et 45 %, sera décidé sur le budget 2020 en mars prochain et sera visible sur les feuilles d'imposition que les particuliers recevront en octobre 2020. "L'idée est de mettre davantage de justice fiscale. Le système ne sera peut-être pas parfait mais il est loin d'être parfait aujourd'hui. Ceux qui trient bien paieront normalement moins."

En pratique, il restera une part fixe. La part variable (10 à 45 %) sera faite en fonction de sa production du nombre de poubelles présentées et ramassées par le camion collecteur.

Bernard Souvignet entend proposer un taux à 20 % pour commencer avant d'augmenter la part incitative. Dans un système vertueux, l'usager paierait ainsi en théorie 90 au lieu de 100 euros tandis que ceux qui font moins d'efforts paieraient 110 €.

Le CVD incrimine les industriels non vertueux

Des membres du Collectif valorisons nos déchets ont pu s'exprimer lundi et ont rappelé qu'ils ont le même objectif que les élus : faire baisser les ordures ménagères. "La bataille, on va la gagner collectivement. Les vrais responsables, ce sont ceux qui mettent sur le marché des déchets non recyclables. Nous, on demande une taxe incitative collective et non individuelle", a formulé Yves Chazalon, porte-parole au nom du CVD, créé il y a dix ans lors de l'arrivée des poubelles à puce.

 

Dernière modification le mardi, 15 octobre 2019 16:10
Antiquaire brocante Montalant
Connectez-vous pour commenter