ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

jeudi, 12 septembre 2019 01:36

Pays de Montfaucon : les élus lavent leur linge sale en famille

|Robert Oudin, Bernard Souvignet, Jean-Michel Poinas et Gilles Jury lors d'une récente réception à Tence|Marie-Laure Oudin|Robert Oudin|| |Robert Oudin, Bernard Souvignet, Jean-Michel Poinas et Gilles Jury lors d'une récente réception à Tence|Marie-Laure Oudin|Robert Oudin|| |||||

La fin de séance du conseil communautaire a été particulièrement houleuse mercredi soir. Suite au vote contraire de la commune de Dunières sur le nombre de représentants sur la prochaine mandature, le président du Pays de Montfaucon Bernard Souvignet a annoncé qu'il retirait les délégations de la vice-présidente de Dunières, Marie-Laure Oudin.

Echanges surréalistes mercredi soir à Saint-Romain-Lachalm pour le conseil communautaire de rentrée. Pour la dernière question du soir à l'ordre du jour, le président du Pays de Montfaucon, Bernard Souvignet, a voulu revenir sur la future répartition des sièges au conseil communautaire qui deviendra effective après les prochaines élections municipales de 2020.

Dunières impose le nombre d'élus à toutes les communes

Alors qu'un accord local, approuvé par le bureau, proposait 29 élus permettant à Dunières de rester à 9 élus et à Montregard d'en perdre un seul, le conseil municipal duniérois a opté en juillet en faveur du droit commun, à savoir 24 élus mais d'où découle une meilleure représentativité pour Dunières. Par ce vote, les élus duniérois imposent le nombre d'élus à toutes les autres communes. Le grand perdant est Montregard qui se retrouve avec un seul représentant au lieu de trois.

Bernard Souvignet a invité les élus de Dunières à s'expliquer. "En 22 années d'existence de la communauté de communes, c'est la première fois qu'une commune vote contre l'avis du bureau", fait remarquer le président.

Les délégations de la vice-présidente de Dunières retirées

Robert Oudin, maire, a pris la parole. Il a rappelé les deux possibilités présentées aux élus de sa commune et le vote à bulletin secret, invitant au respect de la décision du conseil municipal. "Nous avons eu des menaces de sanctions", reproche-t-il avant d'évoquer la présence de Bernard Souvignet le soir du vote à la mairie de Dunières. Présence qu'il aurait interprétée comme une marque de défiance.

Le ton est monté crescendo. "J'ai été reçu comme un chien, j'ai été humilié. Ce vote me dégoûte et vous vous êtes mis à dos sept communes", lâche Bernard Souvignet avant d'annoncer : "On pourrait supprimer les fonds de concours à Dunières (des subventions intercommunales envers les communes) ou arrêter le projet de maison de santé mais on ne veut pas que toute la population en paie les pots cassés. En revanche, je décide de retirer toutes les délégations à la vice-présidente, Marie-Laure Oudin (également épouse du maire, NDLR). Avec effet immédiat."

"Vous me faîtes honte"

Pendant quelques dizaines de minutes, les élus ont lavé leur linge sale en famille, se reprochant tous les maux, entre manque de solidarité, avis contraires sur la maison de santé, intégration au sein du bureau, projets non soutenus... Même le directeur de la CCPM est sorti de ses gongs. "Vous me faites honte", a-t-il lancé à l'attention du maire de Dunières avant de claquer la porte.

Visiblement, les élus en avaient gros sur le coeur et besoin de vider leur sac. Cela sera-t-il salutaire pour l'avenir ?

Dernière modification le jeudi, 12 septembre 2019 02:11
Connectez-vous pour commenter