samedi, 02 février 2019 08:21

Dunières : Henri Durieux change de stratégie pour le Village de l'entraide

||| ||| |||

Henri Durieux, ancien pompier, s'est mis en tête de construire un village vacances à Dunières pour les sapeurs-pompiers en difficultés, pour les pupilles, pour les familles de myopathes et pour le grand public. Il a abandonné son périple à pied et réalise actuellement un clip vidéo avec des étudiants.

Le corps a dit stop. Fin septembre, Henri Durieux était reparti à pied d'Yssingeaux avec 13 unions départementales de pompiers à rencontrer. Après trois semaines d'efforts et 550 km parcourus sur 1 500, il mettait un genou à terre et était hospitalisé à Perpignan. Suivant les conseils de l'urologue, le Duniérois décide de stopper ce périple. "Une nouvelle idée m'est venue le jour où j'ai décidé d'arrêter. J'ai rebondi tout de suite."

Cinq étudiants stéphanois en renfort

Cette idée est celle de réaliser une vidéo promotionnelle. Il se rapproche alors de l'IUT de Saint-Etienne et bénéficie de l'appui de cinq étudiants en DUT GACO (Gestion administrative et commerciale des administrations). Fanny, Agathe, Adnan, Zineb et Carla s'occupent ainsi du tournage et du montage de ce clip qui devrait durer 3 minutes. Henri Durieux y parle de son projet. Des images aériennes de Dunières sont utilisées. Les pompiers locaux sont mis à contribution lors d'une manoeuvre programmée dimanche.

"Le but de cette vidéo est de la diffuser déjà dans toutes les unions départementales des pompiers de France, aux membres de l’AFM (Agence Française des Myopathies) et ensuite dans tous les coins de France.

Des emplois à créer

Henri Durieux défend son projet becs et ongles. "Cela créera des emplois. Je rappelle que 100 000 euros investis, maintiennent ou créent 1,3 emploi. Le fonctionnement créera des emplois directs et indirects dans notre communauté de communes. Je le répète ce projet n’est pas le mien, c’est celui de tout le monde. Si 80 000 personnes qui donnent 2 euros par mois pendant 3 ans, le projet est bouclé. Je parle de 2 euros par mois mais des gens nous donnent 10, voire 15 euros et plus par mois. L'Amicale des pompiers du Chambon-sur-Lignon a versé 600 euros et la cellule psychologique du SDIS 43 un chèque de 300 euros."

Si le projet échoue...

Si ce projet venait à échouer, les fonds perçus seraient redistribués par moitié pour les pupilles des pompiers et de l'AFM Téléthon. Pour l'instant, le Village de l'entraide a réuni 30 000 euros. Le projet est budgété à 5 millions d'euros.

Les prochaines animations

Le Village de l'entraide organisera le dimanche 10 février 2019 son concours de coinche et le samedi 23 novembre 2019 une dégustation de jambonnettes arrosées de beaujolais nouveau.

Dernière modification le samedi, 02 février 2019 08:43
Connectez-vous pour commenter