impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

vendredi, 22 janvier 2021 07:09

Saint-Pal-de-Mons : AEP Group aménage un 4e site comme atelier d'impression

|||||||| |||||||| ||||||||

L'entreprise de plasturgie AEP Group à Saint-Pal-de-Mons a racheté l'ancien site de M2i Fayard à Saint-Pal-de-Mons pour ouvrir fin mars un nouveau site pour l'impression.

Après les sites A, B et C, AEP Group crée un site D, de l'autre côté de la rue. A la recherche de terrain ou de locaux pour s'agrandir, Hubert Quincelet n'a pas eu besoin d'aller très loin pour trouver son bonheur. Après la liquidation de M2i Fayard, le chef d'entreprise s'est positionné pour racheter l'ancien bâtiment san-palou et entreprendre les travaux nécessaires pour le transformer en atelier d'impression.

9 salariés en 1996, 110 en 2021

C'est en 1996 que l'aventure a commencé. Auvergne Emballages Plastiques est née sur le site des Pins. 9 salariés accompagnent ce lancement dans l'univers de la plasturgie. En 2004, Hubert Quincelet rachète Dragon Moulier et ses 48 salariés qui interviennent dans l'extrusion, l'impression et la sacherie. L'année suivante, en 2005, Step Cornillon est repris lui aussi avec 15 emplois conservés et devient ADS Emballages.

40 % d'export, des produits 100 % recyclables

Le nom d'AEP Group naît en 2008 et regroupe dès lors les trois entreprises. Le chiffre d'affaires s'élève à 44 millions d'euros avec 22 000 tonnes de polyéthylène transformées dont 9 000 tonnes de films imprimés. AEP Group rayonne principalement dans l'alimentaire, l'hygiène et l'embouteillage avec un mono-matériau qui autorise 100 % de recyclage. 40 % de l'activité se fait à l'export dans les pays frontaliers. "On a un projet de passer au grand export. On est en négociation pour les Etats-Unis."

Un objectif de trente embauches d'ici trois ans

Le rachat de l'ancien entrepôt de M2i Fayard à "Lachaud", après la disparition de cette société de maçonnerie va permettre de créer un deuxième atelier d'impression, au côté des 14 lignes d'extrusion et des 5 imprimeuses. Pour l'ouverture de ce site D, dix recrutements sont prévus. La première imprimeuse doit arriver le 19 février. Le coût total de la réhabilitation est de 975 000 €. Le projet global est de 5 millions d'euros, comprenant l'achat du bâtiment, la réhabilitation et l'investissement dans les machines. "L'objectif est de monter à trois imprimeuses en 2023-2024 avec 30 embauches", annonce le PDG de cette entreprise qui compte actuellement 110 salariés. Le lancement est prévu la dernière semaine de mars.

Dernière modification le vendredi, 22 janvier 2021 11:18

Partager sur :