graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

lundi, 01 juin 2020 10:08

Eclairage public : le collectif Cachalot demande encore plus d'extinction la nuit

|| || ||

Au cours des deux dernières années, de nombreuses communes de Haute-Loire ont mis en place une extinction de l'éclairage public sur certaines heures de la nuit. Le collectif Cachalot (Collectif Action Climat Haute Loire pour la Terre) demande aux communes du Nord Est Haute-Loire de mettre en place cette extinction nocture d’une durée de 6 heures.

"L’éclairage public a un impact économique et constitue un véritable enjeu environnemental", assurent les membres de Cachalot qui ont organisé plusieurs manifestations en 2019 pour le climat.

Impact économique

Cachalot s'appuie sur des chiffres de l’ADEME. L'éclairage public représente "41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales" ; "16 % de leurs consommations toutes énergies confondues" ; "37 % de leur facture d’électricité".

Impact sur les ressources énergétiques

"Le fonctionnement de cet éclairage nécessite de l’électricité, principalement produite à partir de sources nucléaire (uranium) et d’énergies fossiles Or celles-ci se trouvent en quantité limitée dans le sous-sol de la Terre et arriveront tôt ou tard à épuisement. De plus, nous sommes pratiquement totalement dépendants d’autres pays pour leur fourniture. L’utilisation de ces énergies n’est pas sans conséquences pour l’environnement : émis­sions de CO2 et dérèglements climatiques liés, production de déchets radioactifs dangereux..."

Impact sur la santé humaine

De plus en plus d’études récentes montrent des liens de cause à effet entre l’éclairage artificiel nocturne et les troubles de la santé. Cachalot livre quelques exemples : hausse du taux de dépression (étude de la chercheuse Tracy Berdrosian, de l’université d’Etat de l’Ohio) ; prise de poids (étude du Dr Cathy Wyse, de l’institut de science biologique et environnementale de l’université d’Aberdeen au Royaume-Uni) ; risque accru de cancers notamment cancer du sein, chercheurs de l’Inserm, dont le médecin Pascal Guénel.

Impact sur la faune et la flore

Depuis la nuit des temps, la vie est régie par l’alternance du jour et de la nuit. "Un environnement nocturne est essentiel pour toutes les espèces, notamment parce qu’il contribue à leur bon fonctionnement physiologique et à leur rythme biologique. L’environnement nocturne constitue presque un écosystème à part entière, il est un habitat, une res­source, une condition de vie ou de survie. En effet, la plupart des espèces animales sont nocturnes et ont besoin du noir pour s’alimenter, se reproduire et se reposer."

La pollution lumineuse

Selon l’Atlas Mondial de la clarté artificielle du ciel nocturne, les halos lumineux progressent d’environ 5 % par an en Europe et masquent aujourd’hui la vision de 90 % des étoiles.

"De nombreuses zones que l’on croyait non polluées parce qu’elles apparaissent complètement sombres sur les images satellitaires nocturnes montrent au contraire, dans l’Atlas et sur la cartographie ANPCEN, des niveaux de clarté artificielle non négligeables à cause de la pollution lumineuse reçue de l’extérieur."

Dernière modification le lundi, 01 juin 2020 12:41

Partager sur :