mercredi, 09 janvier 2019 10:31

Monistrol-sur-Loire : cinquante participants à la soirée sur les ondes électromagnétiques

Photo Lucien Soyère||||||| Photo Lucien Soyère||||||| |||||||

Mardi soir, le collectif Stop Linky 43 organisait une soirée débat au cinéma de la Capitelle à Monistrol-sur-Loire.

A travers un film, "Ondes de choc", sur les ondes électromagnétiques, l'idée était aussi de débattre sur les risques du compteur Linky.

Pour animer la discussion, les organisateurs avaient fait appel à Alain Richard, co-auteur du livre "La Pollution électromagnétique" aux éditions "Terre vivante".

Dans le film, on y rencontre par le biais d'un enquêteur de nombreux scientifiques de haut niveau et de différents pays qui travaillent sur les ondes électromagnétiques et leurs effets possibles sur le cerveau. Leurs études concluent à une possible action de ces ondes sur le cerveau notamment en agissant sur l'ADN des cellules, certaines cellules proliférant alors en engendrant une tumeur.

Les lobbies du monde économique liés au développement du téléphone portable ont agi pour que ces recherches soient discréditées. Il a fallu vingt ans de ténacité pour aboutir au procès de Washington en 2014 liés à des décès causés par des tumeurs cérébrales qui auraient été provoquées par les ondes électromagnétiques. Le risque est reconnu par le juge fédéral, le jugement est prononcé. La procédure se poursuit avec les appels.

Le débat a permis d'évoquer des solutions concrètes pour se protéger (respecter la distance téléphone-oreille, utiliser un kit mains libres, la nécessité de couper le wifi lorsque l'on ne s'en sert pas, préférer le filaire (y compris pour les téléphones, téléphones sans fil qui ne sont pas des portables mais reliés à une base), diminuer son temps d'exposition aux ondes, préserver les enfants...

La soirée a été aussi l'occasion d'évoquer le compteur Linky, des membres du collectif anti-Linky qui compte en Haute-Loire une centaine d'adhérents ont pu apporter des informations, répondre aux questions, évoquer la possibilité de refuser ces compteurs et les démarches à effectuer.

Une permanence du collectif aura lieu samedi 19 janvier au Château des évêques à Monistrol, de 9 h 30 à 12 heures.

Connectez-vous pour commenter