Logo la Commère 43

Sorties loisirs

jeudi, 11 octobre 2018 13:31

Monistrol-sur-Loire : les surveillants sous tension et en sous-effectif au collège Le Monteil

|| || ||
Chambon Intermarché porc décembre 2018

Le personnel du collège public Le Monteil dénonce la suppression de 120 heures de contrats pour assurer la surveillance des 690 élèves.

Syndiqués ou non, à l'appel du SNES et de Force Ouvrière, enseignants, agents administratifs et surveillants se sont retrouvés jeudi midi, à l'heure du déjeuner, pour montrer leur mécontentement.

120 heures de contrats en moins

Depuis la rentrée, les surveillants doivent faire avec 6 personnes ce qu'ils faisaient l'an dernier à 11. Et tous ne sont pas à temps plein. La faute à la suppression de plusieurs contrats aidés, soit 120 heures en moins. Quatre contrats n'ont pas été reconduits. Une cinquième personne a été réaffectée au secrétariat.

Ces cinq personnes en moins sur le terrain pèsent sur le quotidien du collège public et ses 690 adolescents. "580 élèves sont demi-pensionnaires, il est très difficile de les encadrer en sous-effectif", se désolent les surveillants, soutenus par les enseignants.

Au moins deux temps pleins réclamés

Résultat : les études surveillées en fin de journée, en attendant les transports scolaires, ont été supprimées. "Le mercredi matin, les élèves de CHAM doivent sortir de l'établissement et être accompagnés pendant 40 minutes. Il ne reste alors que deux personnes pour surveiller la récréation de tous les élèves."

Les agents en appellent au rectorat pour bénéficier "au moins de deux temps pleins". Pour l'instant, toutes les lettres n'ont reçu aucune réponse.

Dernière modification le jeudi, 11 octobre 2018 13:51