Gobelets ecocup

jeudi, 31 décembre 2020 07:17

Fay-sur-Lignon : certains croient voir des loups, d'autres identifient des chiens

||| ||| |||

Une habitante de Fay-sur-Lignon a observé une meute sur la grande place du village fin décembre. Elle a cru voir un groupe de cinq loups. Mais les avis se confrontent autour de photos prises par le témoin.

Une meute de cinq loups sur la place du village de Fay-sur-Lignon, un village à la croisée du Mézenc, du Haut-Lignon et de l'Ardèche. Cette observation a été faite par Dominique, une habitante qui vit sur le haut de la place, le 26 décembre à 4 heures du matin.

Un témoignage précis d'une habitante

Réveillée au coeur de cette nuit paisible, elle venait de se servir un café et observait la place du Foirail à Fay-sur-Lignon, très calme et recouverte de neige, éclairée par les lampadaires. Entre chiens et loups.

Tout à coup, elle a vu ces cinq bêtes arriver "de la forêt", du côté de la route de Chaudeyrolles. La scène a duré quelques minutes. "Je me suis tout de suite dit : ça ne sont pas des chiens. Pour moi, ce sont des loups." Elle a eu le temps de récupérer son téléphone et de prendre quelques photos."

Des pro-loups voient le loup

Ces photos, nous les avons soumises à l'avis de connaisseurs. L'Observatoire du loup (c'est le nom que se donnent des passionnés pro-loups) s'est empressé de diffuser une photo sans autorisation sur les réseaux sociaux. Manoël Atman, de l'Alliance pour les loups, assure qu'il s'agit de loups. "Ils sont de même corpulence, les oreilles sont courtes, ils sont alignés, on en voit un de face avec la gueule reconnaissable. C'est du loup à 90 %." Que peuvent faire des loups dans un village, si près de l'Homme ? "Ils pouvaient être en train de chasser une proie qui a pu se réfugier dans le village pour leur échapper", justifie Manoël Atman.

Une meute de chiens et de loups quasiment impossible

Cette piste du loup est peu partagée. Des Faynois penchent davantage pour des chiens errants. Sur une photo, celui qui est en tête laisse penser à un border collie avec un collier de poils blancs et une gueule différente. Et l'hypothèse d'un chien qui serait avec des loups est quasiment impossible. Bruno Loisel, documentariste animalier et connaisseur de la gent lupine, "le premier est un border collie, certain ! Même si l'hybridation du loup et du chien a commencé, celle-ci n'a été relevée que dans les Alpes. Ce qui implique que si les autres sont des loups, le border serait en mauvaise posture. Les loups attaquent les chiens. Pas d'histoire de tendre cousinage chez eux."

Les services de l'Etat rejettent l'hypothèse du loup

Pour l'Office français de la biodiversité (ex-ONCFS, la chasse et la faune sauvage), l'analyse des photos conclut aussi à des chiens. "Malgré la très mauvaise qualité des photos, celle sur laquelle les canidés ont dépassé la fontaine permet, en zoomant, de faire apparaître sur l'individu de tête, des éléments qui permettent de rejeter formellement l'hypothèse d'un loup : le contraste tête/cou très marqué avec une écharpe claire ne correspond aucunement aux caractéristiques morphologiques d'un loup. Les individus sont de tailles différentes, ce qui n'est pas le cas pour les loups à cette saison, les jeunes de l'année ont atteint la taille adulte. La période de dispersion des loups se fait principalement entre le printemps et l'automne. Les meutes sont sédentarisées sur leur territoire en hiver. Et l'éventualité d'une meute est encore moins plausible dans un secteur sans présence connue actuelle de l'espèce."

Dernière modification le jeudi, 31 décembre 2020 16:32