graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

mardi, 28 juillet 2020 19:12

"Camus Casarès, une géographie amoureuse" en avant-première jeudi au Chambon-sur-Lignon

|| || ||

Jeudi à 20 heures, au Chambon-sur-Lignon, la pièce "Camus Casarès, une géographie amoureuse" avec Jean-Marie Galey et Teresa Ovidio est donnée en avant-première. Un grand moment de théâtre ne pas manquer. Surtout sur un territoire où l'écrivain a séjourné.

Voilà une chouette opportunité pour les amateurs de théâtre vivant (ou réfugiés estivaux) dans notre verte campagne. Jeudi, c'est en quelque sorte le festival d'Avignon qui vient jusqu'à eux, puisque la pièce donnée en avant-première aurait dû faire les beaux jours du Festival d'Avignon, victime du Covid.

Dans une mise en scène d'Elisabeth Chailloux, le public savourera la prestation annoncée comme remarquable de Jean-Marie Galey et sa compagne Teresa Ovidio dans "Camus Casarès, une géographie amoureuse". Signalons que Jean-Marie Galey, ancien de La Comédie Française, est connu du grand public pour son rôle récurrent de Jocelyn dans la série télévisée populaire "Plus belle la vie".


Des lettres entre 1944 et 1959

Le texte présenté est une adaptation, destinée à la scène, de la correspondance échangée entre Albert Camus et Maria Casarès entre 1944 et 1959, parue en 2017 aux Editions Gallimard.

Casarès et Camus se rencontrent le 6 juin 1944 à Paris, jour du débarquement de Normandie. Elle a 21 ans, lui 30. Ils vivent une passion éphémère jusqu’en octobre, moment où la femme de Camus, Francine, revient d’Algérie. Casarès met alors fin à leur relation. Le 6 juin 1948, ils se croisent par hasard boulevard Saint Germain, se retrouvent et ne se quitteront plus, jusqu’à la disparition d’Albert Camus dans un accident de voiture, le 4 janvier 1960.


Quinze années de passion solidaire

Ils auront vécu quinze années dans une passion solidaire, éloignés souvent l’un de l’autre, mais ensemble toujours, partageant les mêmes enthousiasmes, les mêmes tourments, le même regard sur une époque particulièrement agitée où l’un et l’autre se construisaient. Camus dans son métier d’écrivain, sa passion pour le théâtre, ses doutes, le travail acharné de l’écriture, malgré la tuberculose. Casarès dans sa carrière de jeune comédienne, déjà riche pourtant de quelques grands chefs-d’œuvre cinématographiques.


Camus surprenant, l'humour ravageur de Casarès

Ces échanges amoureux magnifiques, d’une très grande richesse lyrique et émotionnelle ont aussi la particularité de révéler un Camus surprenant : tourmenté, instable, fragile, capricieux, au comportement parfois machiste, éloigné de l’écrivain profond et grave que nous connaissons. Les lettres de Casarès sont une révélation. Elles témoignent d’un humour ravageur qui brocarde ses contemporains, auteurs, metteurs en scènes, comédiens, politiques, avec allégresse et sans retenue


Des enfants du siècle

"Albert Camus et Maria Casarès sont les enfants de leur siècle. Nous racontons l’histoire de deux êtres qui se sont rencontrés, reconnus et abandonnés l’un à l’autre dans une époque agitée qui, au lieu de les désunir, a renforcé la passion qui les unissait", indique Jean-Marie Galey.

"Le spectacle ravive non seulement une passion mais fait revivre une intelligence du temps présent, où Camus, comme Casarès grandissent en esprit", assure Fabienne Pascaud dans Télérama.


Infos pratiques

Jeudi 30 juillet à 20 heures, salle FRançois-Lods

Au Parc international Cévenol (PIC) du Chambon-sur-Lignon

Tarif : 20 euros

La séance sera suivie d’une rencontre avec les acteurs

Renseignements à l'Office du tourisme du Haut Lignon

Tél. 04 71 59 71 56

 

Dernière modification le mardi, 28 juillet 2020 22:33

Partager sur :