graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

Logo la Commère 43

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

mardi, 11 juin 2019 08:40

L'Arlésienne, une maison d'édition pose ses valises au Puy-en-Velay

Lucille Cottin|| Lucille Cottin|| ||

L’Arlésienne vient de s'installer en Haute-Loire. Cette maison d'édition de Lucille Cottin est spécialisée dans les livres numériques.

Lucille Cottin est à l'origine de l'Arlésienne, créée à Paris en 2014. Messine d’origine, et passionnée par le livre et le monde de l’édition depuis mon enfance, le bac en poche, elle est partie à Lorient suivre une Licence de Lettres Modernes parcours Edition, de laquelle elle est sortie major de promotion en 2012. Elle a continué à Angers pour suivre un master 1 « Métiers des archives et des bibliothèques » puis un master 2 « Edition et rédaction professionnelle ». J’ai participé durant cette époque à plusieurs concours de nouvelles, pour lesquels j’ai remporté quelques prix.

Son stage de fin d’études s’est déroulé chez PSA Peugeot Citroën en 2014, comme autrice et éditrice au projet « Usines de guerre », une exposition itinérante créée pour le centenaire 14-18. Un beau livre a été publié par les éditions ETAI, ainsi qu’un catalogue d’exposition. "Cette expérience m’a démontrée que j’étais capable de diriger un pôle éditorial. Durant mon stage, j’ai créé l’Arlésienne."

Après quelques mois d’activité comme libraire, Lucille Cottin a obtenu un travail de rédactrice de débats, un poste qu'elle a conservé durant trois ans. Elle est ensuite revenue dans le monde de la librairie... en menant de front l'Arlésienne.

L'éditrice a quitté qon dernier poste et la région parisienne en janvier. Elle s’occupe désormais de l’Arlésienne à plein temps.

"Je suis la seule éditrice présente chez l’Arlésienne. Je m’occupe des maquettes, des couvertures, de rédiger certaines quatrièmes de couvertures (plusieurs auteurs préfèrent utiliser leur propre résumé), de fabriquer les livres, de les mettre en ligne ou encore d’assurer leur promotion. Les auteurs me soumettent généralement leurs idées, participent aux événements comme les salons du livre, au comité de lecture, et à certains projets comme le livre audio."

Lucille Cottin écrit également, surtout de la littérature de l’imaginaire. "Mes textes sont anonymisés lorsqu’ils sont présentés au Comité de lecture (composé d’auteurs volontaires de l’Arlésienne), dans un souci d’équité. Il m’arrive parfois de voir l’une de mes nouvelles refusée !"

Beaucoup de numérique, un peu de papier

L’Arlésienne est gérée en collaboration avec les auteurs de la maison. Le catalogue est majoritairement constitué de nouvelles. L’objectif initial et principal de l’Arlésienne est de proposer des textes courts, pour inciter les gens à la lecture, proposer un divertissement durant un trajet quotidien en transport en commun et découvrir de nouveaux auteurs. Depuis 2019, l’Arlésienne est passée au format papier, et propose quelques romans et recueils de nouvelles, dont le catalogue devrait s’accroitre avant le mois de septembre.

En termes de genres, l’Arlésienne publie de la littérature contemporaine, du polar, du fantastique et de la science-fiction. Ses auteurs ne sont généralement pas connus du grand public, mais la maison préfère publier un texte pour sa qualité plutôt que pour la popularité de son auteur.

L'histoire de l'Arlésienne

L’Arlésienne a été créée pour combler un manque. À l’époque, en 2014, le nombre de livres numériques disponible était moindre. L’idée était d’enrichir le catalogue à disposition des lecteurs. Depuis sont apparus les auto-édités ; et les éditeurs proposent maintenant toutes leurs nouveautés au format numérique.

"Posséder une maison de livres numériques continue de faire sens. Certains titres seraient très difficiles à produire au format papier, une nouvelle ne pouvant constituer à elle-seule un livre. Ces récits trouvent une existence auprès du lectorat grâce au format numérique. Nous n’hésitons pas à prendre des risques, en publiant des textes qui nous ont plu même s’ils ne seront pas des best-sellers", argumente Lucille Cottin.

En outre, le numérique permet à certaines personnes présentant un handicap d’accéder à la littérature. Il est ainsi possible de doter son appareil de lecture d’une police de caractère spéciale pour les dyslexique, ou d’agrandir considérablement le texte pour certains mal-voyants.

"Nous franchissons aujourd’hui le cap du livre papier afin de toucher un public plus vaste, la majorité des personnes préférant le livre papier pour se reposer des écrans, omniprésents dans nos vies. Nous étudions la possibilité de proposer notre catalogue au format audio."

Catalogue : 100 titres disponibles

L’Arlésienne dispose d’un catalogue de plus de cent titres. Ce nombre devrait s’accroitre dans les prochaines années. Trois titres sont accessibles au format papier. Il devrait y en avoir une dizaine avant la rentrée 2019.

2019 : l'Arlésienne quitte Paris pour Le Puy

2019 est une année un peu particulière pour l’Arlésienne, qui quitte la région parisienne pour s’installer au calme, au Puy-en-Velay. "Notre premier objectif est de proposer à nos lecteurs des livres au format papier de qualité. Le deuxième est d’accroitre notre catalogue numérique et d’accueillir de nouveaux auteurs. Enfin, le troisième objectif est d’être présents en librairie et dans les salons du livre, surtout dans la région."

Voir le site internet de l'Arlésienne

Dernière modification le mardi, 11 juin 2019 09:00
Connectez-vous pour commenter