impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

mercredi, 07 octobre 2020 22:21

Qui se souvient des vingt enfants tibétains passés au Chambon-sur-Lignon à l'été 1965 ?

|| || ||

Pendant quelques semaines, vingt petits tibétains ont été accueillis au Chambon-sur-Lignon dans le cadre d'un envoi secret en France d'enfants par le dalaï-lama pour en faire l'élite du futur d'un Tibet indépendant.

C'est un dossier de la journaliste Marianne Meunier paru dans La Croix l'hebdo du 7 août qui a révélé au grand public une histoire proprement sidérante.

Le projet du dalaï-lama contrarié

Le 19 octobre 1962, le vol Air France 171 en provenance de New Delhi se pose à Orly. A bord, vingt enfants tibétains, de 5 à 10 ans, sans leurs parents, débarquent en France dans le plus grand secret. Ces enfants avaient été choisis par le 14e dalaï-lama (alors exilé en Inde) dans l'objectif de recevoir une culture occidentale, pour les former à devenir les futurs cadres d'un Tibet indépendant. Et cela avec le concours de la France. L'histoire en a voulu autrement.

Deux ans plus tard, lorsque la France reconnaît officiellement les limites de la Chine communiste (Tibet inclus), les enfants ne seront pas renvoyés auprès de leurs parents en Inde.

Un passage de juin à septembre 1965

Quelques lignes dans ce dossier nous apprennent que, dans leur périple à travers la France, entre deux destinations plus pérennes, ces enfants ont séjourné de juin à septembre 1965 au Chambon-sur-Lignon.

Accueillis par le pasteur Leenhardt, ils logent dans une ferme des environs. Roland Leenhardt (1913-1966) était alors le pasteur de la communauté protestante de Tence et il a été le directeur du Collège cévenol (1964-1966).

Aujourd'hui, sur les vingt "enfants", une vit en Inde, une au Canada, un au Royaume-Uni, sept en Suisse et huit en France. Deux sont décédés.

Un appel lancé par un Mazetois

A la lecture de ce dossier, Patrice Isnard du Mazet-Saint-Voy a eu envie d'aller plus loin. Il a contacté notre rédaction pour qu'elle se fasse le relais de sa sollicitation.

Patrice Isnard recherche toutes les personnes qui auraient eu connaissance de cette épisode, qui pourraient permettre de connaître le lieu d'hébergement de ces enfants et collecter diverses informations touchant à cet accueil (06 89 30 67 70).

Aujourd'hui encore, leur passage semble bien souvent méconnu des habitants du Plateau...

Une Tibétaine se souvient du Chambon

Nous avons pu rentrer en relation avec une de ses "enfants", Pasang Memmishofer. Celle-ci vit en Suisse alémanique. Ses souvenirs de « ce joli été » sont succincts. Les voici tels qu'elle nous les a gentiment confiés : « Nous avons passé un bref été à Chambon-sur-Lignon et mes souvenirs sont réduits. Je me souviens d'une ferme avec un grand réfectoire et des douches. Chaudes. Un monsieur barbu essentiellement avec une jolie dame s'occupaient de nous concernant la cuisine. Et la confiture aux myrtilles était délicieuse. Nous sommes allés nous baigner dans la rivière et c'est là que je me suis blessée au pouce droit avec une bouteille de vin qui se trouvait sous l'eau. »

Pour prolonger le sujet

Pour compléter la lecture du dossier de La Croix, toujours consultable en ligne, vous pouvez, sur la-croix.com, écouter Tibet : J'ai retrouvé les « enfants » du dalaï-lama, l'épisode du 5/8, en podcast ici, un 22 minutes réalisé par Clémence Maret et Emmanuel Viau.

Dernière modification le mercredi, 07 octobre 2020 23:09

Partager sur :