graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

mardi, 07 avril 2020 22:20

Peu de clients, mais de bons acheteurs sur le marché de Tence

|||||||| |||||||| ||||||||

Mardi matin, le marché de Tence avait pris cette tournure "lutte contre le coronavirus" qu'il y a quelques semaines, personne n'aurait imaginé.

Les étals, en nombre limité, s'étiraient de la mairie au fond du Chatiague. Des barrières "Vauban", des rubalises, empêchaient une trop grande proximité des chalands avec les produits convoités. Le flacon de gel hydro-alcoolique était le compagnon incontournable du forain.

La distance imposée et les gestes barrière semblaient acceptés comme une évidence. Les clients ne s'autorisaient que quelques mots au passage d'une connaissance, malgré une météo ensoleillée qui, en d'autres temps, aurait justifié de faire traîner en longueur la conversation à grands coups de banalité d'usage. Quelques uns portaient un masque, accessoire, il est vrai, peu propice à l'échange.

Des marchands alimentaires refusés

Les forains convenaient, pour la plupart, que les affaires restaient bonnes malgré une affluence en baisse au regard des fréquentations habituelles en période printanière. "Il y a moins de clients, mais ils achètent davantage", assurait-on volontiers du côté de la fromagerie Crouzet, tout en ajoutant que l'ambiance n'était pas ce qu'elle devrait être : "C'est quand même triste."

Un autre forain regrette l'absence de certains producteurs alimentaires malgré leur ancienneté. "Je ne sais pas comment ils sont choisis."

"Moi qui aime faire des bises..."

Distanciation de rigueur aussi pour Walter, le souriant et prolixe Italien de Saint-Julien-Molhesabate. A l'enseigne Arcobaleno d'Italia, il vantait avec sa faconde habituelle sa kyrielle de spécialités, décrivant avec précisions les caractéristiques de ses pâtes, riz, huiles, vinaigres, biscuits, condiments aux saveurs incomparables. Il glissait : "Moi qui aime faire les marchés pour avoir l'occasion de faire des bises..."

 

Dernière modification le mercredi, 08 avril 2020 08:26

Partager sur :