partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

jeudi, 07 novembre 2019 19:16

Tence : pourquoi le chantier de la piscine municipale n'est toujours pas terminé

||| ||| |||

Le conseil municipal de Tence mardi soir a été l'occasion aussi de faire un point de l'état d'avancement du chantier de la piscine et de son volet financier.

Initialement, la rénovation de pied en cap de la piscine municipale de Tence, débutée en septembre 20018, était programmée pour être bouclée pendant la période de fermeture annuelle, et donc ne pas déranger l'ouverture estivale en juillet 2019.

Pascal Rey : "J'assume"

In fine, des retards liés en particulier à des intempéries, mais aussi à des travaux supplémentaires non envisagés, tel le ragréage s'avérant nécessaire, ont mis à mal les prévisions. Elle ne devrait finalement ouvrir qu'à compter de l'été 2020.

Pascal Rey, élu de la majorité chargé de piloter la commission resserrée en charge de ce dossier (aucun représentant de l'opposition n'a été convié à y participer, ce qu'elle a ouvertement regretté), a fait le point, s'agaçant "d'entendre dire tout et n'importe quoi". "J'assume seul les retards sur le calendrier, les choix, le fonctionnement en commission restreinte... Mon seul regret est d'avoir annoncé que les travaux pouvaient se faire sans fermeture de la piscine."

La pose de résine sous chapiteau chauffé

Sans entrer dans le détail de ce dossier technique, on peut retenir que la pose de la résine ne pourra pas être réalisée dans les temps, compte-tenu de l'approche de la mauvaise saison. Ce revêtement nécessite en particulier des conditions de température (entre 10 °C et 40 °C), d'humidité maximale dans l'air aussi, ne collant plus avec la période hivernale sur le territoire.

Aussi, il a été décidé de reporter cette opération au 1er mars. Et ceci sous chapiteau chauffé. Cet équipement a naturellement un prix, 25 000 euros de location, auquel il faut ajouter 16 000 euros pour le matériel de chauffage, et prévoir encore le coût du combustible.

L'occasion pour Jacqueline Decultis, de l'opposition, de glisser, ironique : "Il suffira de conserver le chapiteau pour avoir une piscine couverte..."

Un dépassement de 78 000 euros

L'enveloppe de 1,6 million d'euros HT du budget prévisionnel est, pour l'heure, dépassée de 78 000 euros. Outre les plus-value résultant stricto sensu des travaux sur la piscine, s'y insère la réfection de la toiture des vestiaires, non appréhendée au départ, s'élevant à 18 000 euros.

Signalons que les sanitaires tout beaux, tout neufs, sont eux déjà opérationnels pour les utilisateurs du gymnase.

Dernière modification le jeudi, 07 novembre 2019 23:41
Connectez-vous pour commenter