mardi, 25 juin 2019 17:29

Le Mazet-Saint-Voy : pourquoi la halle fermière est fermée depuis une semaine

|| || ||

Depuis le 18 juin, la halle fermière du Haut-Lignon est fermée au Mazet-Saint-Voy. Elle doit rouvrir le 4 juillet avec une nouvelle organisation... pour six mois.

L'association Office de tourisme devait gérer la halle fermière jusqu'en septembre. Mais le désistement est arrivé plus vite que prévu. En proie à des difficultés de rentabilité depuis deux ans, l'association voulait se dessaisir de cette halle fermière, propriété de la commune du Mazet, et gérée par l'Office de tourisme depuis sept ans. "Jamais l'association n'a pu équilibrer les comptes", rappelle Guy Peyrard, président depuis le début de l'année de l'Office de tourisme du Haut-Lignon

Un licenciement économique a été décidé pour la salariée du magasin. Ce grand chalet en bois de 250 m2 combinait un point d'accueil pour les touristes et un magasin de producteurs et artisans (30 professionnels).

Une nouvelle salariée cet été

Si un groupement de producteurs pourrait prendre la suite, le timing était trop court, surtout en période de forte activité. C'est là qu'intervient l'association Patrimoine et Environnement du Mazet, présidée par Alain Debard, également élu à la commune. Cette association a accepté de maintenir le service pendant six mois, soit jusqu'en janvier 2020. "On leur rend service", convient Alain Debard. Le temps de refaire les contrats avec les anciens exposants et d'en accueillir de nouveaux, la structure est fermée au public. La réouverture est programmée le 4 juillet. Une Mazetoise disposant d'une expérience dans le commerce était pressentie pour être la nouvelle salariée de la structure.

"On ne va s'occuper que de la vente de produits du terroir. L'Office de tourisme gèrera la partie animation", prévient le président de Patrimoine et Environnement.

25 % de commission pour chaque produit

La salariée doit travailler sur un temps plein en été et sur des horaires réduits à partir de l'automne "pour gagner en flexibilité". "Le but, c'est que ça ne nous coûte rien." L'association prendra 25 % de commission sur la vente des produits (comme avant). Chaque exposant versera une adhésion de 80 €. Une demande de subvention de 8 000 euros a été formulée auprès de la communauté de communes pour appuyer le démarrage.

A partir de janvier 2020, les producteurs et artisans devraient se fédérer, à l'image de ce qui se fait à Monistrol-sur-Loire avec le Panier Paysan.

Dernière modification le mardi, 25 juin 2019 18:31
Connectez-vous pour commenter