lundi, 12 février 2018 19:25

Mazet-Saint-Voy : encore deux jours pour proposer un nom à la salle culturelle

||||| ||||| |||||
VJB Lineess anniversaire 2018

Le Mazet-Saint-Voy a investi dans un équipement culturel de premier plan qui va servir aux écoliers, aux associations, aux artistes... La dernière touche reste le nom à lui donner. Le public est invité à formuler des propositions jusqu'au 15 février.

Il n'y a rien à gagner sinon le prestige d'avoir été l'inventeur du nom de cette nouvelle salle. Le Mazet-Saint-Voy est en passe d'ouvrir une salle polyvalente joliment conçue. Elle servira autant aux jeunes de la commune qu'aux associations pour leurs activités et leurs animations, et naturellement pour y accueillir spectacles, conférences, séminaires...

Donnez votre idée jusqu'au 15 février

Reste donc à dénicher un nom. Une cinquantaine de propositions ont été formulées auprès de la mairie, qu'il s'agisse de noms d'animaux, de fleurs, des jeux de mots autour de l'art et du Mazet ou même de noms de personnalités (Laurent Wauquiez a ainsi été malicieusement cité).

Il est encore temps de se manifester par mail (mairie@mazet-st-voy.com) ou directement auprès de la mairie (04 71 65 01 09), avant le 15 février.

Plusieurs partenaires... sauf la Région

Les élus mazetois se sont battus pour défendre l'idée et l'intérêt de cette salle à vocation culturelle. L'affaire avait été largement médiatisée suite au refus de Laurent Wauquiez de verser la subvention promise par l'ancienne équipe auvergnate du Conseil régional.

Bernard Cotte et les élus mazetois sont allés chercher les financements ailleurs pour payer la note d'un million d'euros. Lundi après-midi, Laurent Duplomb a d'ailleurs gaffé, visiblement non informé du conflit qui perdure. Après avoir entendu la liste des collectivités partenaires financiers de l'opération, il a demandé spontanément : "Et la Région ?" La question a largement fait sourire et n'a pas reçu de réponse.

Cette salle a ainsi reçu 231 000 euros de l’État, 200 000 euros du Département, 94 500 euros de la communauté de communes, auquel il faudra peut-être rajouter 50 000 euros de l'Europe.

Une soirée inaugurale le 28 avril

Cette salle se veut modulable avec des gradins dépliables et une capacité de 250 personnes. Une scène, des loges, des éclairages et un espace buvette ont été prévus.

Si une inauguration officielle est envisagée pour la fin mars, une conférence ouvrira la bal le 27 avril avec Nicolas Offenstadt sur le thème du pacifisme et une soirée inaugurale pour la population le 28 avril avec un spectacle tout public (Jules petit bidon) et de la musique.

Dernière modification le lundi, 12 février 2018 22:15

Articles associés