graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

mercredi, 15 novembre 2017 14:56

Coupe du monde de rugby en France : le Haut-Lignon dans la mêlée pour 2023

En 2015, Clermont était venu en stage sur le Haut-Lignon.|| En 2015, Clermont était venu en stage sur le Haut-Lignon.|| ||

La France organisera la Coupe du monde de rugby en 2023. Le Haut-Lignon est candidat pour servir de camp de base à une équipe. Comme en 2007.

Le Portugal en 2007. Qui en 2023 ? Sur le Haut-Lignon, on aimerait trouver une réponse positive à la démarche engagée avant l'été et qui prend davantage de corps depuis la nomination de la France comme pays hôte de la Coupe du monde en 2023.

Un SMS envoyé à Bernard Laporte

"Maintenant, il va falloir travailler", convient Julien Melin, président de la communauté de communes et passionné de rugby. En octobre, il s'est rendu au Puy-en-Velay à l'occasion de la venue de Bernard Laporte, le président de la Fédération. Après avoir appris la bonne nouvelle mercredi en début d'après-midi, il s'est fendu d'un SMS au patron du rugby en France pour le féliciter. Et lui rappeler que le Haut-Lignon est candidat.

Le territoire a des arguments sérieux. Le Portugal avait établi son camp de base au Chambon-sur-Lignon, le XV de France était venu en stage avant la Coupe du monde 2011 (finaliste contre les All Blacks), le Lou, Clermont sont également devenus des habitués.

Servir de camp de base un mois avant la compétition

Guillaume Chazot, le gérant de l'hôtel Bel Horizon, est l'un des piliers de cette réussite économico-sportive. Et il compte bien continuer. "On aimerait avoir une délégation ici pour établir son camp de base pendant un mois avant le tournoi. ça peut aussi faire venir des équipes, six mois, un an avant, histoire de s'habituer. On ne sera pas les seuls mais on va tout faire pour y arriver."

Dix chambres en projet au Bel Horizon

D'ici cinq ans, Guillaume Chazot aura peut-être agrandi son hôtel, qui compte actuellement 30 chambres et peut accueillir une cinquantaine de personnes. "C'est un argument pour investir et convaincre les partenaires financiers de me suivre. J'aimerais avoir dix chambres supplémentaires sur du terrain à côté du parking. Economiquement, cela peut offrir des retombées à de nombreuses entreprises du coin."

Dernière modification le samedi, 18 novembre 2017 23:12

Partager sur :