vendredi, 22 mars 2019 12:53

Rosières : les défenseurs de la Galoche sans goudron toujours pas rassurés

|| || ||

Après plus d'un an de silence, le dossier de La Galoche inquiète toujours l'A.P.E.V. (Agir pour l'environnement vellave) qui défend une voie verte non goudronnée.

Les responsables de l'A.P.E.V., l'association à l'origine du rassemblement du 18 novembre 2017 pour la sauvegarde de La Galoche, à laquelle avaient participé 2 500 personnes, s'interrogent sur l'avancement du dossier de projet de voie verte dans l'Emblavez. "Depuis le 8 mars 2018, donc depuis plus d'un an, et malgré les engagements pris par les élus de la Communauté d'Agglomération, nous n'avons aucune information sur ce dossier. Une demande d'audience formulée le 15 décembre 2018 est même restée sans réponse", affirme un responsable de l'association de défense de la Galoche non goudronnée.

Face à cette situation les responsables de l'A.P.E.V. ont décidé de s'adresser par lettre ouverte au président de la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay.

Historique du dossier

Le 18 novembre 2017 : l'A.P.E.V. organise une grande manifestation pour la sauvegarde de la Galoche et pour dire NON à son goudronnage.

Le 13 décembre 2017 : la Communauté d'Agglomération informe l'A.P.E.V. qu'aucune décision n'est prise et qu'un cabinet d'étude va être recruté et sera chargé du dossier.

Le 9 février 2018 : l'A.P.E.V. et la municipalité de Rosières se réunissent pour provoquer la réunion du 26 février.

Le 26 février 2018 : l'A.P.E.V. et les trois maires de Lavoûte-sur-Loire, Beaulieu et Rosières trouvent une position commune qui sera présentée à la Communauté d'Agglomération : conservation de la grave stabilisée sur la majeure partie de la Galoche.

Le 8 mars 2018 : le président de l'A.P.E.V. assiste à une réunion de travail de la Communauté d'Agglomération uniquement consacrée au tracé de la voie verte. La question du revêtement n'est pas abordée.

Dernière modification le vendredi, 22 mars 2019 14:09
Connectez-vous pour commenter