Logo la Commère 43

Sorties loisirs

mercredi, 02 mai 2018 08:54

Vorey-sur-Arzon : quel avenir pour l'Embarcadère ?

|| || ||

Propriété de la Communauté d'agglomération depuis la fusion avec l'Emblavez, les élus communautaires n'ont pas retenu la salle de spectacle comme d'intérêt communautaire. La structure va revenir dans le giron communal.

En 2006, la Communauté de communes de l’Emblavez a pris la décision de créer un équipement culturel, une salle de spectacles vivants intercommunale avec hall d’accueil et touristique, et des salles culturelles, et en a assuré la maîtrise d’ouvrage en percevant de nombreuses subventions.

Le bâtiment a été livré en octobre 2009 et la communauté de communes de l’Emblavez a organisé la première saison culturelle avec un budget annuel de fonctionnement de près de 100 000 €.

Eu égard aux difficultés financières rencontrées par la communauté de communes de l’Emblavez et en attendant que sa situation s’améliore, cette dernière avait sollicité la commune de Vorey, en 2012, pour assurer l’animation de ce lieu dans le cadre d’une convention annuelle et précaire. Pour le fonctionnement (achat de spectacles, personnel à temps partiel), la commune percevait une aide financière annuelle de l’intercommunalité de 30 000 € ainsi que la programmation de spectacles intercommunaux (professionnels et OMNI). Depuis la fusion avec la Communauté d’agglomération, le bâtiment appartenant à l’intercommunalité, la Comm’ d’agglo assume les frais d’emprunt et de mise aux normes.

6 500 spectateurs par an

La fréquentation a doublé et atteint aujourd’hui 6 500 personnes par an. « Cet équipement a donc toute sa place dans la nouvelle agglomération en complément d’autres équipements culturels urbains. Il accueille des musiciens de renommée mondiale, des résidences d’artistes, des comédiens professionnels et troupes et ensembles amateurs, collégiens, lycéens, le conservatoire de musique, etc, pour une programmation de plus de 20 spectacles par an », argumente Cécile Gallien, le maire de Vorey.

Pas un intérêt communautaire car trop petite

La Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay vient de décider de ne pas le considérer comme un équipement d’intérêt communautaire car sa capacité n’est pas de 500 spectateurs. La jauge est de 230 places.

Lors du dernier conseil municipal, les élus voreysiens ont regretté que ce soit le seul critère retenu par la CAPEV « car elle exclut de fait les équipements culturels implantés en zone rurale ».

« Nous considérons qu’il est important que ce lieu, qui rayonne au-delà de l’Emblavez, puisse continuer à vivre et à proposer des artistes, des spectacles professionnels, à être ouvert également aux troupes amateurs, à participer à l’accès de tous à la culture », insiste Cécile Gallien.

Les doléances des élus voreysiens

Aussi le conseil municipal examinera avec la CAPEV le principe de la reprise de la gestion de l’Embarcadère par la commune Vorey à compter du 1er janvier 2019, « à condition que les moyens financiers apportés par la CAPEV dans le cadre de l’attribution de compensation soient convenables ».

Le conseil municipal souhaite que l’Embarcadère soit inscrit dans la programmation de l’agglomération avec des spectacles délocalisés, qu’il bénéficie des outils de communication de la CAPEV pour la promotion de l’offre culturelle auprès des 82 000 habitants de l’agglomération.

Connectez-vous pour commenter