ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

lundi, 26 juin 2017 12:39

Elu député, Jean-Noël Barrot va démissionner de son poste de conseiller départemental

Madeleine Dubois et Jean-Noël Barrot font équipe depuis deux ans.||| Madeleine Dubois et Jean-Noël Barrot font équipe depuis deux ans.||| Photo La Commère 43|||

Le conseiller départemental Jean-Noël Barrot a annoncé lundi matin qu'il allait démissionner de son poste de conseiller départemental d'Yssingeaux après son élection de député dans les Yvelines. Il sera remplacé d'ici la fin d'année par son suppléant, un agriculteur de Beaux.

Il avait jusque-là refusé de s'exprimer sur le sujet. Il a profité de la session départementale lundi matin, en compagnie de tous ses collègues, pour annoncer sa démission prochaine de son poste de conseiller départemental du canton d'Yssingeaux.

Il avait fait équipe avec Madeleine Dubois en 2015 lors de l'élection cantonale. Son suppléant, Georges Philibert, agriculteur de Noires du Velay à Beaux, sera appelé à lui succéder avant la fin de l'année.

Une alliance entre le Modem et En Marche !

En séance publique, Jean-Noël Barrot, encarté au Modem et élu député des Yvelines pour la majorité présidentielle, a détaillé "pourquoi et comment j’ai été élu député". "Le Mouvement Démocrate a fait alliance avec le mouvement En Marche ! d’Emmanuel Macron au mois de février. Avec Gérard Roche, nous avons œuvré pour ce rapprochement. Cette alliance a permis à Emmanuel Macron de devenir président de la République."

"Dans la foulée de l’élection présidentielle, il m’a été proposé de représenter la majorité présidentielle lors des élections législatives dans les Yvelines, un département où j’ai passé l’essentiel de ma vie étudiante et professionnelle avant de partir aux Etats-Unis, et où j’avais prévu de revenir pour enseigner à l’école HEC. J’ai accepté car j’adhère pleinement à l’idée d’un rassemblement au-delà des clivages partisans et des visages politiques. C’est à mon sens la seule voie possible pour préparer l’avenir du pays et barrer la route aux extrêmes que nous avons toujours combattus, ici, en Haute-Loire."

Un mot pour Madeleine Dubois

"En entrant à l’Assemblée lundi matin, j’ai bien sûr pensé à la Haute-Loire, ce département où j’ai grandi et auquel je dois énormément. Vous le savez, après le décès de mon père il y a deux ans, Madeleine Dubois m’a proposé, en accord avec le Président Marcon, d’être candidat avec elle. Je veux ici la remercier. Elle a été pour mon père une collaboratrice irremplaçable qui l’a suivi dans tous les ministères, et une amie de toujours. Elle est pour moi une collègue et une amie. Elle a énormément apporté à Yssingeaux, et au Département, et continue de le faire en ne ménageant aucun effort pour le service des autres."

"Les Français ne veulent plus des politiques de carrière"

"Bien que la loi ne m’y oblige pas, car je suis désormais un représentant de la Nation plutôt que d’un territoire comme le rappelle la constitution, je démissionnerai de mon mandat de conseiller départemental dans le courant de cette année. Je prendrai le temps de faire le suivi des dossiers et de les transmettre dans les meilleures conditions à mon remplaçant, Georges Philibert. Je serai présent à la cérémonie en l’honneur de Jacques Barrot dont nous avons voté le principe (en octobre, NDLR).

"Les Français ne veulent plus des politiques de carrière qui continuent de cumuler les mandats en trouvant toutes les manières de contourner la loi. Ce temps-là est révolu."

Dernière modification le mercredi, 28 juin 2017 18:00
Connectez-vous pour commenter