graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

samedi, 04 avril 2020 20:43

Coronavirus : 23 patients hospitalisés en Haute-Loire, la situation s'améliore dans les Ehpad

|| || ||

Cinq nouveaux cas positifs ont été confirmés en Haute-Loire entre vendredi et samedi. Pour trois d'entre eux, une hospitalisation a été nécessaire.

Ce samedi 4 avril, 2 874 patients atteints de Covid-19 sont hospitalisés dans 90 hôpitaux en Auvergne-Rhône-Alpes dont 749 en réanimation/soins intensifs.

Ce sont 36 patients de plus que la veille, dont trois en Haute-Loire. Sur les 2 874 patients, 749 (+24/la veille) sont en réanimation/soins intensifs.

Un cumul de 478 décès hospitaliers de patients atteints de Covid-19 a été rapporté au 3 avril dans la région (+30 décès/la veille). La Haute-Loire reste à 3 décès du Covid-19.

1 694 patients atteints de Covid-19 sont retournés à domicile au total (+157 /la veille). Ils sont 25 en Haute-Loire (+2 par rapport à vendredi).

La répartition par département

hop


La situation en Ehpad

Les données présentées sont celles qui ont été transmises par les établissements entre le 29 mars et le 4 avril.

Sur les 944 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendante (EHPAD) d’Auvergne-Rhône-Alpes, 410 (soit 43,4%) ont fait un signalement de cas possibles / confirmés de Covid-19 parmi des résidents ou parmi les membres du personnel.

En Haute-Loire, la situation tend à s'améliorer. Sur les 52 Ehpad du département, 18 déclarent au moins un cas. C'est un Ehpad de moins que vendredi. Le nombre de résidents confirmés ou possibles baissent aussi, on passe de 19 à 16. Chez le personnel, la tendance est la même, ils sont 14 signalés contre 15 la veille.

epad


Critères de guérison des patients Covid-19

Pour la population générale, 8 jours après l’apparition des symptômes et 48h sans fièvre ni difficultés respiratoire, la personne est considérée comme guérie.

La disparition de la toux ne constitue pas un bon critère puisqu’une toux irritative peut persister au-delà de la guérison.

Dans les 7 jours suivant sa guérison, il lui est recommandé d’éviter les contacts rapprochés avec les personnes considérées comme à risque. La personne reste soumise aux mesures générales de confinement mais peut travailler si elle exerce une activité autorisée pendant cette période.

Pour les personnes immunodéprimées 

Pour les personnes immunodéprimées, 10 jours après l’apparition des symptômes et 48h sans fièvre ni difficultés respiratoire, la personne est considérée comme guérie.

Il lui est recommandé de porter un masque chirurgical pendant 14 jours suivant sa guérison.

La personne reste soumise aux mesures générales de confinement mais peut travailler si elle exerce un métier autorisé pendant cette période.

Partager sur :