Gobelets ecocup

lundi, 09 avril 2018 18:02

Le Schéma d’aménagement et de gestion des eaux du bassin versant Loire amont officiellement lancé

Francis Rome, président de la Commission locale de l’eau du SAGE Haut-Allier, Cécile Gallien, présidente de la CLE du SAGE Loire amont et conseillère départementale, Yves Rousset, préfet de Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon, président du Département, et Daniel Frechet, président de l’EPL et de la CLE du SAGE Loire en Rhône-Alpes.|| Francis Rome, président de la Commission locale de l’eau du SAGE Haut-Allier, Cécile Gallien, présidente de la CLE du SAGE Loire amont et conseillère départementale, Yves Rousset, préfet de Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon, président du Département, et Daniel Frechet, président de l’EPL et de la CLE du SAGE Loire en Rhône-Alpes.|| ||

Par arrêté inter-préfectoral du 22 décembre 2017, les préfets du Puy-de-Dôme, de l’Ardèche, de la Loire et de la Haute-Loire ont approuvé le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du bassin versant Loire amont.

Jeudi à Vorey-sur-Arzon, devant une assemblée d’une cinquantaine de personnes, le lancement officiel de la démarche est intervenu.

C’est l’aboutissement d’un travail conduit pendant une dizaine d’années par la Commission locale de l’eau, instance de concertation et de débat composée pour moitié d’élus, pour un quart de représentants des usagers et pour un quart de représentants de l’Etat.


Une vision à l’échelle de bassins versants

Le traitement des problèmes liés à l’eau nécessite une vision à l’échelle de bassins versants, c’est à dire de zones rassemblant les eaux qui coulent vers une même rivière et délimitées par une ligne de partage des eaux. L’outil SAGE permet d’avoir cette approche avec l’objectif de concilier la satisfaction des différents usages de l’eau (alimentation en eau potable, usages agricole, industriel, touristique, production hydroélectrique…) et la préservation des milieux aquatiques.

Pour atteindre cet objectif, le SAGE planifie les actions à mettre en œuvre sur le territoire. Il peut s’agir d’actions de connaissance, d’aménagement ou de communication ; donne un cadre pour l’application des décisions administratives dans le domaine de l’eau et en terme d’aménagement du territoire ; fait des recommandations contribuant à la réalisation des objectifs du SAGE.


140 000 habitants concernés

Le bassin versant Loire amont, c’est 2 635 km², soit 2 % du bassin total de la Loire, 2 400 km de cours d’eau dont 158 km correspondant à la Loire, les départements de la Haute Loire (75 % du territoire), de l'Ardèche (12 %), du Puy de Dôme (8 %) et de la Loire (5 %), 172 communes (dont 137 entièrement comprises dans le périmètre), 140 000 habitants en 2010.

Le bassin versant Loire amont est découpé en 40 masses d'eau (37 superficielles et 3 souterraines). Aujourd'hui (état 2013), 51 % des masses d'eau superficielles du SAGE Loire amont sont en bon ou très bon état écologique et la totalité des masses d'eau souterraines est en bon état.


12,5 millions de m3 prélevés

Les prélèvements en eau sur le territoire se font surtout pour l’alimentation en eau potable (12,5 millions de m3 prélevés, quasi exclusivement au niveau de captages de sources). Leur contrôle est important pour l'abreuvement des animaux d’élevage en période d’étiage (3,7 millions de m3, dont les deux tiers à partir du réseau d’eau potable). Ils sont plus réduits pour l’industrie (estimation d’environ 500 000 m3/an) et l’irrigation (entre 50 000 et 250 000 m3 sur la période d’étiage). Une partie est transférée (près de 200 millions de m3) vers le bassin versant de l’Ardèche en lien avec le fonctionnement de l’aménagement hydroélectrique de Montpezat.

Après un portage de la phase d’élaboration du SAGE par le Département de Haute-Loire, la mise en œuvre de la démarche est assurée par l’Etablissement public Loire. Cécile Gallien assure la présidence de la démarche.

Dernière modification le lundi, 09 avril 2018 18:32

Partager sur :