Gobelets ecocup

vendredi, 03 novembre 2017 17:16

Les gendarmes flairent les conduites addictives dans l'Yssingelais

||| ||| |||

Vitesse, alcool et stupéfiants : les gendarmes vont encore intensifier les contrôles dans l'Est de la Haute-Loire.

Alors que le nombre d'accidents a baissé en Haute-Loire depuis le début de l'année, l'Yssingelais se démarque avec des statistiques en hausse sur les dix premiers mois de l'année. Sur les dix décès enregistrés sur la route, la moitié ont eu lieu dans l'Est de la Haute-Loire. Les accidents corporels se déroulent essentiellement sur les routes départementales (80 %) et en rase campagne. "Un accident sur deux se produit en fin de semaine et le week-end", déplore Christine Hacques, sous-préfète d'Yssingeaux, présente vendredi après-midi sur un contrôle routier au rond-point de la Besse à Yssingeaux avec un contrôle de la vitesse depuis le pont des Barrys.

Cumul alcool-stups

Au-delà des chiffres, ce sont les causes qui agacent la représentante de l'Etat. "Sur les 42 accidents corporels en dix mois dans l'Yssingelais, une vitesse inadaptée est relevée dans 14 cas, l'alcool est présent dans 8 accidents et le refus de priorité dans 10."

La sous-préfète ajoute : "Malheureusement, la sanction est efficace, et la médiatisation de la présence des forces de l'ordre a des effets positifs. On n'est pas là pour faire du chiffre mais pour faire prendre conscience aux automobilistes de la nécessité de respecter les règles."

Multiplication des contrôles et fermeté

Christine Hacques revendique "une fermeté sans faille". "On va multiplier les contrôles. L'association alcool-stups est de plus en plus constatée. Je viens de retirer le permis à quelqu'un qui s'est planté tout seul, il avait 2,5 grammes d'alcool. En cas de contrôle positif aux stups, la sanction est immédiate : de 4 à 6 mois de retrait du permis et le dossier est transmis au procureur de la République qui décide des suites judiciaires.

Dernière modification le vendredi, 03 novembre 2017 17:34

Partager sur :