imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

dimanche, 23 octobre 2016 17:15

2 000 personnes sur le Mont-Mézenc pour dire "bienvenue aux réfugiés"

|||||||||||||||||||||||| |||||||||||||||||||||||| ||||||||||||||||||||||||

L'ascension solidaire du Mont-Mézenc, en réponse à Laurent Wauquiez, qui a pris position contre l'accueil des migrants dans la région, a largement mobilisé. Cette initiative du collectif Nuit Debout Auvergne a fédéré plus de 2 000 personnes ce dimanche aux Estables.

Toutes les générations sont mêlées. Beaucoup de familles, des enfants emmitouflés, joyeux, gambadent dans la gadoue sur le sentier qui grimpe au Mont-Mézenc. Des tee-shirts proclament "il n'y a pas d'étrangers sur cette terre". Une banderole déployée sur le point culminant de Haute-Loire lance "Bienvenue aux réfugiés en Auvergne-Rhone-Alpes!".

De la chaleur dans l'air...

Une foule pacifique affiche son intérêt pour l'étranger, le réfugié, l'exilé... Et son ras-le-bol des idées populistes exacerbant le rejet de l'autre.

Malgré des températures frisquettes et un brouillard nappant le paysage, il y a de la chaleur dans l'air ce dimanche en début d'après-midi au Mézenc.

Sur ce site où l'actuel numéro 1 par intérim du parti politique Les Républicains a pris l'habitude de faire sa rentrée médiatique à la mi-août, plus de 2 000 personnes ont répondu à la proposition du collectif Nuit Debout Auvergne. En lançant son "Appel du Mézenc" pour dire "bienvenue aux réfugiés", l'objectif est bien de faire entendre une voix discordante à celle de Laurent Wauquiez.

Le député de Haute-Loire, président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, le 14 septembre, s'était positionné contre l'accueil des 1 784 migrants sur les douze départements de la région en provenance de la jungle de Calais actuellement en cours de démantèlement.

"Certains élus cherchent à nous dresser les uns contres autres"

Les citoyens d'Auvergne-Rhône-Alpes, collectifs et associations de l'Appel du Mézenc, s'insurgent : "Plutôt que d'oeuvrer à améliorer la vie de leurs concitoyens, certains élus cherchent à nous dresser les uns contre les autres, chasseurs contre écolos, riches contre pauvres, provinciaux contre Parisiens, chrétiens contre musulmans, Français contre réfugiés, encourageant ainsi la xénophobie, le rejet d'autrui, le repli sur soi."

Ils en appelent notamment à la mémoire de ces "Justes qui ont fait naguère l'honneur de la région", clin d'oeil du côté du Chambon-sur-Lignon dont Eliane Wauquiez-Motte, la mère du président de Région, est maire. On doit à celle-ci la création du Lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon qui témoigne de l'accueil et du sauvetage des réfugiés, les "migrants" d'alors, sur le plateau Vivarais-Lignon.

Un acte d'humanité et un impératif moral

"Depuis le Mont-Mézenc, nous affirmons ensemble haut et fort que, de tous temps et en tous lieux, l'accueil des réfugiés, ces hommes et femmes qui fuient les persécutions, la guerre, la misère, les désastres environnementaux, est un acte d'humanité et un impératif moral."

Et de conclure : "N'en déplaise à monsieur Wauquiez et à tous les populistes xénophobes, nous considérons que l'accueil sur l'ensemble du territoire national des personnes et familles en exil et cherchant refuge est une chance et non pas un danger... Accueillir les réfugiés et les accueillir dignement, telle est l'ambition de ce message de bienvenue."

Dernière modification le mercredi, 26 octobre 2016 12:04