mercredi, 28 février 2018 19:42

Moudeyres : l'écomusée de la Ferme des frères Perrel met la clé sous la porte

|||| |||| ||||

Le licenciement du directeur et la non-reconduction du guide mettent en péril l'avenir de l'écomusée de la Ferme des frères Perrel.

Après quarante ans d'ouverture au public, l'association n'a plus de ressources suffisantes pour faire tourner l'écomusée de la Ferme des frères Perrel, dont l'ambition était de figer dans l’histoire les techniques agricoles, la vie de ses paysans et les toitures de chaume du plateau du Mézenc avant que n’entre dans les fermes la modernité. Propriété de la commune, le site était géré par une association avec le soutien financier de collectivités.

Jusqu'à 10 000 visiteurs par an

Le lieu est d'ailleurs classé au titre des Monuments Historiques depuis 1977. Ils sont bien loin les 10 000 visiteurs annuels. En 2015, le bilan était tombé à 6 200 visiteurs. Alors que l’association se trouvait au plus mal (perte d’adhérents, coupure avec les villageois, perte de fréquentation) malgré un début d’investissement sur l’accueil et la promotion du site, la décision était prise de recruter un professionnel de la culture pour moderniser l’offre et le site, inverser la tendance de perte de fréquentation et proposer un avenir. Pour cela l’association avait mis à profit ses réserves pour relever ce défi.

C'est ainsi que Pierre-Alexandre Jouffre avait été recruté en qualité de directeur. Il n'était pas un inconnu pour le village, puisque guide saisonnier depuis 2009, disposant d'une formation d'historien de l’art et archéologue de l’Université de Bourgogne.

Un équilibre financier non atteint

Et si la fréquentation a progressé de 18 % entre 2015 et 2017 pour atteindre 7 350 visiteurs et un chiffre d'affaires de 37 000 euros (+27 %), ces progressions ne sont pas suffisantes pour atteindre un équilibre financier de la structure.

Faute de temps, de réserves financières et de soutiens, l'association a décidé de stopper toutes les actions et de se séparer de son équipe de salariés permanents pour se concentrer sur une saison touristique plus courte laissant vide une grande partie de l’année cette chaumière.

Dernière modification le lundi, 05 mars 2018 17:48
Connectez-vous pour commenter