vendredi, 22 mars 2019 19:55

Retournac : une commerçante menacée pour son soutien affiché aux Gilets jaunes

|| || ||

Une commerçante de Retournac a reçu une lettre de menaces jeudi. La raison : son soutien affiché au mouvement des Gilets jaunes.

Depuis novembre, la vitrine du bar de la Mairie affiche ostensiblement un gilet jaune. Pour Céline Girard, la tenancière de ce bistrot situé dans la traversée de Retournac, à côté de la mairie, le but est d'apporter son soutien à ce mouvement social. "Je ne peux aller sur les manifestations car je travaille mais je souhaitais afficher mes encouragements."

Ce soutien n'est visiblement pas du goût de tout le monde. Un "Retournacois, foulard rouge, pas content" lui a adressé par la Poste un courrier en date du 20 mars. Dans cette missive anonyme, l'auteur critique la commerçante pour cet engagement : "Pensez-vous que les commerçants qui tout (s les samedis voient leurs chiffres d'affaires à zéro, vitrines cassées, magasins volés ou vandalisés apprécieront ??? Par ce geste, vous encouragez les casseurs."

Après des attaques personnelles, la lettre continue avec de l'intimidation en prime : "Vous avez 24 heures pour enlevez (re-sic) ce gilet de votre vitrine sinon un appel au boycott de votre commerce sera fait et si cela reste sans suite, des casseurs pourraient bien intervenir comme sur les champs élysées."

Céline Girard a choisi de faire un signalement en gendarmerie et d'afficher la lettre sur sa porte d'entrée en guise de réponse. "Plutôt que de m'envoyer cette lettre de façon anonyme, cette personne aurait pu venir m'en parler. On aurait débattu. Cette lettre est lâche."

Ce premier témoignage de défiance a été compensée par plusieurs signes de soutien. Comme celui de Georges, un Retournacois gilet jaune qui lui a apporté une fleur... jaune.

Dernière modification le vendredi, 22 mars 2019 20:09
Connectez-vous pour commenter