vendredi, 08 décembre 2017 22:52

Monistrol-sur-Loire : et si le lycée professionnel quittait le centre-ville ?

||| ||| |||
Pole Vert Tence ouverture

Le lycée professionnel Notre-Dame-du-Château étudie la possibilité de rejoindre le bâtiment de la Montée du Prince. Face à cette éventualité, la Ville de Monistrol-sur-Loire veut modifier l'urbanisme.

"Ce n'est pas un sujet tabou même si on est forcément attaché à ce bâtiment historique", convient Jean-François Fournier, directeur de l'ensemble scolaire Notre-Dame-du-Château.

Des locaux neufs pour gagner en attractivité

L'établissement scolaire, via la direction et l'OGEC, a effectivement entamé une réflexion autour d'un éventuel déménagement dans les années à venir du lycée professionnel, créé en 1954 par l'abbé Cellier sur la place Néron, vers le le site du lycée général et technologique, avec lequel il a fusionné en 1999. Le collège et l'école primaire ne sont pas concernés. "On partira si on arrive à réaliser une opération blanche. Actuellement, nous comptons 276 élèves et apprentis en filière professionnelle. On est bien mais on se dit que des locaux neufs pourraient être davantage attractifs pour les jeunes. La voie professionnelle est une voie noble d'accession à un boulot. On veut la valoriser."

Un promoteur s'est renseigné

Au moins un promoteur s'est déjà renseigné autour de ce bien immobilier installé sur un terrain de 11 500 m2 en plein centre-ville. "On a été approchés, mais il n'y a pas encore eu de rencontre. On poursuit la réflexion pour savoir si c'est viable. Nous devons estimer notre bien, nous sommes attachés à travailler en collaboration avec la mairie et la Région", souligne Jean-François Fournier.

La Ville se prépare et anticipe

La Ville, de son côté, a décidé vendredi en conseil municipal, de lancer une Orientation d'aménagement et de programmation (OAP) patrimoniale qui serait intégrée au Plan local d'urbanisme (PLU). En clair, la Ville veut pouvoir encadrer une éventuelle vente immobilière de ce site et "mieux maîtriser une éventuelle modification du quartier" comme l'a indiqué Jean-Pierre Giraudon, adjoint à l'urbanisme.

D'autant qu'un départ du LEP engendrerait une refonte de la vie de ce quartier, entre les places Néron, du Prévescal et de la place Maréchal-Noël-de-Jourda-de-Vaux.

Dernière modification le mardi, 12 décembre 2017 14:17

Articles associés