graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

Logo la Commère 43

graphiste imprimeur

graphiste | imprimerie en ligne | site web

samedi, 14 octobre 2017 17:38

Auvergne-Rhône-Alpes : 37 millions sur 5 ans pour la filière forêt-bois

Ce porteur forestier, un investissement de Vincent Delorme d'Araules, a coûté 300 000 euros. La Région aide à hauteur de 90 000 euros.||De gros investissements à la scierie Celle avec une machine à 4,7 millions d'euros, bénéficiant d'une aide de 500 000 euros de la Région.|La relève est là !||| Ce porteur forestier, un investissement de Vincent Delorme d'Araules, a coûté 300 000 euros. La Région aide à hauteur de 90 000 euros.||De gros investissements à la scierie Celle avec une machine à 4,7 millions d'euros, bénéficiant d'une aide de 500 000 euros de la Région.|La relève est là !||| Photo La Commère 43||Photo La Commère 43|Photo La Commère 43|||

Samedi après-midi, Laurent Wauquiez a choisi Araules, petite commune des sucs qui concentre des activités liées à la forêt et au bois, pour dévoiler le plan régional destiné à accompagner ces filières durant cinq années.

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes a l'habitude de choisir des exemples concrets pour illustrer ses propos. L'entreprise de Vincent Delorme à Araules, qui effectue des travaux d'abattage mécanisé, de débardage et de préparations des sols avant plantation, accueillait donc la présentation du plan régional pluriannuel en faveur de la filière forêt-bois.

L'entreprise est née en 1971 avec Michel Delorme, qui avait emprunté l'équivalent de 10 000 euros pour démarrer son activité d'exploitant forestier. "C'était une somme à l'époque !" se souvient-il. Quand on regarde le montant des investissements nécessaires aujourd'hui pour créer ce type d'affaire, on croit rêver. Le machinisme est de plus en plus présent et le gigantisme des engins va grandissant.

Lorsque Michel a laissé les rênes à son fils Vincent, sept salariés composait l'équipe. A 36 ans, Vincent Delorme poursuit avec conviction le développement de l'entreprise familiale qui emploie désormais huit salariés.

Sa société a bénéficié d'une aide de 90 000 euros de la Région pour l'acquisition d'un porteur forestier de dernière génération, capable de prouesses techniques, et plus respectueux de l'environnement grâce à l'utilisation d'huiles biodégradables. Un équipement qui vaut 300 000 euros.

Cette subvention est un des volets du plan doté de 37 millions d'euros sur cinq ans, de 2017 à 2021, qu'a voté la collectivité pour doper la filière bois-forêt de la première région de France en terme de bois sur pieds.

Structuration, reboisement, innovation...

En effet, Auvergne-Rhône-Alpes dispose de 2,5 millions d'hectares de forêts répartis essentiellement sur trois massifs, les Alpes, le Massif central et un morceau du Jura. 45 000 salariés et 16 700 entreprises vivent de cette filière qui a connu un développemet accru ces dix dernières années et nécessite une meilleure structuration.

Sur les 37 millions d'euros dédiés, 80% le seront à l'investissement. Grâce au concours des fonds européens via le FEADER, 15 millions sur cinq ans s'y ajouteront. Au-delà de l'appui aux investissements, ce plan englobe divers aspects. On retiendra notamment des possibilités d'aides pour l'entretien des chemins forestiers difficiles à entretenir pour les petits communes après le passage d'engins de taille conséquente, qui sont devenus monnaie courante pour débarder les bois.

Autre axe de travail, le reboisement avec la difficulté d'une forêt morcelée à l'extrême ne facilitant pas une gestion sur le long terme de la ressource. L'objectif poursuivi est d'inciter les petits propriétaires à adhérer à des groupements.

L'accompagnement pour l'innovation constitue un autre aspect de ce plan avec une réalisation emblématique suggérée par Laurent Wauquiez "la construction d'un lycée 100% avec des techniques de construction bois."

Dernière modification le mardi, 17 octobre 2017 08:48
Connectez-vous pour commenter