lundi, 11 février 2019 19:34

Chadrac : un joueur de foot finit à l'hôpital après un coup reçu suite à un match

|| || ||

Après un match tendu, la rencontre de dimanche entre Chadrac et la Combelle dans le Puy-de-Dôme s'est terminée en coups échangés dans le couloir des vestiaires. L'entraîneur-joueur de Chadrac a fini à l'hôpital.

Une ITT de dix jours. Voilà ce qu'a perscrit un médecin de l'hôpital Emile-Roux à Florian Crespe, l'entraîneur-joueur de Chadrac. Après avoir passé un scanner lundi, il doit passer de nouveaux examens mercredi.

Il finit aux urgences en rentrant en Haute-Loire

L'entraîneur de Chadrac affirme avoir reçu un coup dimanche dans les vestiaires du stade de la Combelle, près d'Issoire. Franck Allègre, coprésident de Chadrac, raconte : "Florian a essayé de protéger ses joueurs." Il a reçu un coup au torse. "Je sais très bien qui me l'a donné", affirme l'intéressé. Le président continue : "Il avait un peu mal après mais on est rentré en Haute-Loire. Une fois rentré chez lui, la douleur s'est accentuée et il a préféré aller aux urgences." Il en est ressorti le soir-même. Le président ajoute : "Florian est très marqué par cette histoire, c'est un garçon charmant."

Ce match entre Chadrac et la Combelle s'était déjà joué il y a quelques mois. Mais suite à une réserve déposée par les Chadracois, le match avait été donné à rejouer. Les footballeurs du Puy-de-Dôme, mal en point au classement de Régional 3, s'étaient imposés 1-0.

Un match à rejouer après une erreur d'arbitrage

Dimanche, les Altiligériens sont donc retournés à la Combelle. Le contexte était forcément défavorable. "On a reçu un accueil froid, un vestiaire trop petit pour accueillir tout le monde. Pendant 90 minutes, on s'est fait traiter de tous les noms par les supporters. Sur le terrain, on a reçu beaucoup de coups."

Alors que la Combelle avait ouvert le score en première période et pensait rééditer l'exploit de gagner 1-0, Chadrac est venu égaliser à la 89e minute sur penalty. L'arbitre a aussitôt sifflé la fin de la rencontre après le but égalisateur.

Le retour aux vestiaires a ensuite pris des proportions. "On a reçu des crachats, des coups. Des supporters essayaient de rentrer dans le vestiaire pour en découdre Nos joueurs se sont défendus", témoigne encore le président du club de Chadrac.

Le point de vue de la Combelle

Pour l'entraîneur de la Combelle, Philippe Gilbert, les torts sont partagés. "C'était un peu chaud mais j'en ai connu beaucoup des matches comme ça. Les joueurs n'avaient rien contre Chadrac mais ils ressentaient de l'injustice de devoir rejouer ce match. On a essayé de faire un match correct. Chadrac était supérieur techniquement, on a répondu par nos valeurs, l'abnégation, le courage. En rentrant aux vestiaires, j'ai vu des échauffourées entre 1 ou 2 joueurs de chaque équipe, c'est tout. Si les supporters avaient cherché à rentrer dans les vestiaires de Chadrac, ils seraient forcément passés devant le vestiaire des arbitres. Je ne vais pas épiloguer mais concernant un éventuel coup reçu par l'entraîneur, rien n'est inscrit sur le rapport de l'arbitre. Ce que je sais, c'est qu'un de mes joueurs est parti avec les pompiers et a reçu six points de suture, suite à un coup de tête reçu pendant le match (l'arbitre a d'ailleurs adressé un carton rouge aux deux joueurs impliqués, NDLR)."

Lundi soir, Chadrac envisageait de déposer une ou plusieurs plaintes mardi.

Dernière modification le lundi, 11 février 2019 21:40
Connectez-vous pour commenter