Logo la Commère 43

Sorties loisirs

vendredi, 08 juin 2018 15:11

Montfaucon-en-Velay : Luxam Lingerie fabrique désormais sur un seul site

||||||| ||||||| |||||||
Anibal marché Noël 2018

L'entreprise de lingerie Luxam a réuni toute son activité sur un seul site à Montfaucon-en-Velay. Après plusieurs années d'embellie, les ventes connaissent un sérieux coup de frein.

Luxam Lingerie disposait jusque-là de deux sites : Montfaucon-en-Velay où se trouvait la création et Tence où se fabriquaient les culottes et soutiens-gorge. La PME a bénéficié d'un soutien de la commune de Montfaucon, le propriétaire du bâtiment, pour acheter le local voisin, le détruire et ainsi permettre une extension de l'entreprise à Montfaucon. Le coût de l'investissement public est de 500 000 euros pour cet agrandissement de 300 m2. Concrètement, ce rassemblement permet d'éviter les 2 ou 3 allers-retours qui étaient réalisés chaque jour entre les deux sites.

200 vendeuses à domicile en France

Depuis octobre, les 20 salariés et les deux associés, Marc Nachba et Sébastien Ferrare, ont pris possession des lieux.

Les deux associés ont racheté ensemble l'entreprise de lingerie en 2015. Luxam revendique une fabrication 100 % "Made in France" et se positionne sur le marché de la vente à domicile. "On compte 200 vendeuses, 120-130 sont assidues. On rayonne sur tout le territoire national. On est bien implanté dans les Pays de la Loire et dans le Nord. Tout dépend où on a la chance de recruter", indique Marc Nachba.

40 000 fabrications par an

Dans l'atelier à taille humaine, la fabrication est cadencée. "Il faut 20 minutes pour réaliser un soutien-gorge, 10 minutes pour une culotte", fait savoir Sébastien Ferrare. 40 000 pièces sont fabriquées chez Luxam chaque année, toutes vendues uniquement à domicile. "On dispose de 500 articles différents."

Depuis 2015, cinq embauches ont été possibles et les deux associés ont racheté en 2016 Assia à Lyon. Après une belle croissance pendant deux ans avec une progression de 30 % du chiffre d'affaires, les choses se tassent. "2018 est plus difficile, comme pour tout le monde."

Dernière modification le samedi, 09 juin 2018 17:57