Gobelets ecocup

mardi, 13 juin 2017 08:51

Monistrol-sur-Loire : la commune veut lutter contre la pollution visuelle des publicités

Un exemple à Monistrol, avenue de la Catalogne.||| Un exemple à Monistrol, avenue de la Catalogne.||| Photo La Commère 43|||

La municipalité a décidé de taxer les panneaux publicitaires installés au bord des routes, en dehors du local commercial. Le but affiché est de lutter contre "la pollution visuelle".

Monistrol-sur-Loire se trouve encore relativement épargné par ces innombrables panneaux publicitaires qui ont tendance à fleurir à chaque entrée de ville et de zone commerciale des grandes villes. Les élus ont fait voter vendredi en conseil municipal l'élargissement de la Taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE), appliquée à Monistrol depuis 2009.

Jusque-là exonérés, les panneaux supérieurs à 1,5 m2 posés ailleurs que sur le bâtiment commercial seront taxés. Le montant est de 15,50 euros par mètre carré et par an. "Sur l'avenue de la Catalogne, on a des publicités sur un hangar. Ils ne sont pas taxés, c'est de la pollution visuelle", estime Florian Chapuis, adjoint au maire.

Applicable en 2018

Ces nouveaux tarifs seront applicables à partir de 2018. L'exploitant devra faire une déclaration en mairie avant le 1er mars pour les supports qui existaient au 1er janvier ou dans les 2 mois suivant la création ou la suppression des dispositifs. Les enseignes de moins de 7 m² apposées sur un immeuble ou installées sur un terrain et relatives à une activité qui s’y exerce sont exonérées. En 2016, la TLPE a rapporté 1 950 euros.

Une contravention de 4e classe (750 €) s’applique en cas de non-déclaration, de déclaration hors délai, ou de déclaration inexacte ou incomplète.

Revoir les panneaux d'affichage en ville

La municipalité a aussi mené un travail autour de l'affichage sauvage sur les feux tricolores et les ronds-points. "Les associations sont prévenues."

"On réfléchit à organiser différemment l'affichage en ville, mettre des panneaux sophistiqués à des endroits stratégiques. Le panneau lumineux devant la mairie ne suffit pas", ajoute Jean-Paul Lyonnet.

Dernière modification le jeudi, 15 juin 2017 18:19

Partager sur :