graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web | Eco Cup

vendredi, 04 novembre 2016 14:14

Travaux au stade de football : fin de la polémique

||||| ||||| |||||

Une solution a été trouvée sur le bâtiment en construction pour rendre de la visibilité au terrain depuis l'actuelle tribune.

Une polémique locale était née au coeur de l'été concernant la construction des trois vestiaires et du club-house, dans le prolongement des tribunes actuelles, au stade du Monteil à Monistrol-sur-Loire. En cause : l'angle du bâtiment cachait une partie du terrain pour les spectateurs assis à gauche des gradins.

Une solution a pu être trouvée avec un coût réduit au regard du prix total : l'angle du bâtiment a été rabotté la semaine dernière. Ce qui a entraîné également un changement dans l'accès des personnes à mobilité réduite qui se fera alors côté sud. "Le fautif, c'est moi." Cette phrase vient de François Inglese, le président de l'US Monistrol. "On n'a pas fait attention. La mairie a bien réagi. On a enlevé quelques kilos de béton et tout rentre dans l'ordre. J'en prends l'entière responsabilité", affirme le président de l'USM, pour qui ce bâtiment est une absolue nécessité : "Le gag, c'est de voir actuellement des jeunes se changer dans les voitures parce qu'il n'y a pas assez de vestiaires. Si on ne fait pas ces locaux, on va perdre des joueurs."

Un rajout de 4 000 euros sur la facture de maçonnerie

Jeudi soir, le conseil municipal a validé l'avenant de 4 000 euros au marché de 88 000 euros.

Ce dossier a été monté en quelques semaines seulement, fin 2015, en profitant d'une aide de 60 000 euros de la Fédération française de football dans le cadre de l'Euro 2016 sur un projet global de 300 000 euros, avec plusieurs impératifs : finir les travaux avant le 31 décembre 2016, ne pas toucher à la piste d'athlétisme (60 000 euros pour refaire la piste).

"On ne conteste pas l'utilité  mais l'emplacement du bâtiment", a réagi Gérard Michelon, élu de l'opposition, laquelle a voté contre cet avenant (7 voix). "On a fait une erreur, on l'a réparé avant la fin du chantier. Point barre", a répondu le maire Jean-Paul Lyonnet.

Dernière modification le vendredi, 04 novembre 2016 14:44
Antiquaire brocante Montalant
Connectez-vous pour commenter