Gobelets ecocup

vendredi, 04 juin 2021 22:55

Demi-échangeur supplémentaire de la RN88 : Monistrol veut passer à l'étude de faisabilité

|| || ||

Après avoir réalisé une étude de circulation, la Ville de Monistrol-sur-Loire veut réaliser une étude de faisabilité sur la création d'un demi-échangeur sur la RN88. Et compte sur la Région pour financer en grande partie cette étude.

La création de ce demi-échangeur sur la RN88 fait partie des priorités de la majorité municipale de Monistrol. Jean-Paul Lyonnet, le maire, sait que cela prendra du temps mais il veut aujourd'hui apporter des arguments à l'Etat pour le convaincre d'y aller.

4600 scolaires, 50 cars scolaires chaque jour

Les élus monistroliens estiment que ce demi-échangeur pourrait fluidifier en partie la circulation en ville en permettant d'éviter le centre-ville pour certains véhicules, comme les cars scolaires. Monistrol, public et privé, de la maternelle à l'enseignement supérieur, compte 4600 scolaires.

La dynamique démographique de Monistrol, continue depuis quatre décennies, génère une circulation intra-muros d’une cinquantaine de cars au quotidien. Ceci contribue à des engorgements importants aux heures de pointe. 

La circulation à Monistrol pourrait encore augmenter

En 2019, une étude de circulation avait mis en évidence la saturation des infrastructures routières du centre-ville dans les années à venir. A l’horizon 2030, une augmentation de trafic d’environ +5 % par rapport à la situation actuelle est attendue. En 2040, cette augmentation serait de +15 % dans le centre-ville de Monistrol et de +25 à +30 % au droit du diffuseur RN88 / RD44 en raison du développement de la zone d’activités.

Une étude pour avancer

"Le déménagement du lycée professionnel dans la montée du Prince à la rentrée 2022 renforce la pertinence de cette solution", estime le maire. "L’étude de faisabilité est nécessaire pour avancer sur ce projet afin de compléter l’étude d’opportunité. Elle comprendra une analyse fine du territoire et des problématiques de transports, une étude environnementale avec un recensement des zones sensibles et des zones à enjeux vis-à-vis de l’agriculture, des pollutions, des nuisances (eau, air, bruit,…) et des risques naturels, des phases de concertation avec les citoyens."

La Région pourrait financer 80 % de l'étude

Pour financer cette étude de faisabilité dont le montant prévisionnel s’élèverait à environ 250 000 € HT, la commune de Monistrol va déposer une demande de subvention à la Région pour une aide à hauteur de 80 %.

Partager sur :