mercredi, 03 octobre 2018 08:29

Monistrol-sur-Loire : ils refusent toujours l'extension du centre d'enfouissement de Perpezoux

|| || ||
Timotée élagueur2

Le collectif de riverains de Perpezoux s'est mué en un collectif écocitoyen pour refuser l'agrandissement du centre d'enfouissement de Monistrol-sur-Loire. Ses membres apportent des idées et se veulent constructifs.

Enfouir, oui, enfouir trop, non ! Les adhérents de Perpezoux Défense Environnement restent arc-boutés sur leurs positions. Ils s'opposent toujours farouchement à l'extension du centre d'enfouissement des déchets de Perpezoux à Monistrol-sur-Loire. Le projet prévoit 5,5 hectares pour construire un casier de 575 000 tonnes afin d'accueillir un potentiel de 30 000 tonnes de déchets par an sur 19 ans.

Les lanceurs d'alerte monistroliens ont multiplié les interventions auprès des élus et du grand public. Avec plus ou moins de réussite. "On est déçu de l'implication de la population. Tant que ce n'est pas à côté de chez eux, les gens s'en désintéressent", évoque un membre du collectif.

Un projet surdimensionné et hors la loi selon le collectif

Deux enquêtes publiques ont été réalisées et ont obtenu un avis favorable. "Il est encore temps de reconditionner ce projet. La principale incohérence, c'est le surdimensionnement", martèle le collectif qui parle d'un projet "hors la loi" : "Cette extension ne respecte pas le code de l'environnement qui fixe l'objectif de réduire de 30 % les capacités de stockage des déchets non dangereux, non inertes, admis en installation de stockage en 2020 par rapport à 2010 et de 50 % en 2025. La demande porte sur 30 000 tonnes par an et non pas 18 550 tonnes en 2020 et 13 250 en 2025. Il semblerait que la DREAL a demandé au porteur de projet de réduire sa demande à 20 000 tonnes."

Des pistes d'amélioration du côté des industriels

Perpezoux Défense Environnement pointe les efforts à faire sur le territoire du SYMPTTOM (Syndicat mixte pour le tri et le traitement des ordures ménagères et assimilés) pour réduire les déchets enfouis. Avec des chiffres impressionnants à la clé. "Sur 9 900 tonnes enfouis chaque année, 7 980 tonnes pourraient être valorisées. 1114 tonnes pourraient être valorisées tout de suite si les industriels triaient mieux et ça représente 40 % de l'enfouissement. De nouvelles filières de valorisation doivent aussi permettre de valoriser très bientôt. A cela s'ajoute les 17 % de bacs jaunes enfouis à cause des erreurs de tri. Pour une erreur de tri, c'est le contenu de tout un camion qui est enfoui."

Monistrol peut-il servir de point de chute aux poubelles d'autres territoires ?

Le collectif craint aussi qu'un site d'enfouissement surdimensionné donne l'occasion à d'autres territoires de venir mettre ses déchets à Monistrol. "Conditionner notre centre d'enfouissement à nos réels besoins évite ce genre de risque."

Moins visible, le collectif reste aujourd'hui dans l'accompagnement et la construction auprès des élus du SYMPTTOM

Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2018 10:17

Partager sur :